Le 19 septembre prochain, GRANDIR DIGNEMENT organise sa 3ème soirée de soutien. Un grand repas est organisé suivi du concert exceptionnel de ABDOU DAY ! Lire la suite

Depuis le 24 juin dernier, les bénévoles de Grandir Dignement interviennent auprès des mineurs de la maison d’arrêt de Metz.

En l’absence de cours dispensés par l’éducation nationale durant les vacances scolaires, nous avons la possibilité de passer trois après-midi par semaine avec les mineurs.
Ces temps de rencontre sont animés autour d’ateliers sur différentes thématiques : cuisine du monde, citoyenneté, débat sur des thèmes de société, … Lire la suite

Mercredi 24 juin dernier, Grandir Dignement a mené sa première intervention en milieu pénitentiaire, auprès des mineurs incarcérés de la maison d’arrêt Metz-Queuleu. Lire la suite

Du 26 au 30 janvier dernier Grandir Dignement a eu la chance de participer au Congrès Mondial de la Justice Juvénile organisé par l’association Terre des Hommes à Genève.

« Pour la première fois, des représentants étatiques et la société civile vont se réunir pour discuter ensemble du futur de la justice juvénile. Durant cinq jours, les quelque 800 participants auront l’opportunité d’écouter une centaine d’intervenants répartis dans 32 ateliers et de partager les bonnes pratiques.

Le Congrès mondial sur la justice juvénile est organisé conjointement par le Gouvernement Suisse et l’ONG d’aide à l’enfance, Terre des hommes. »

Durant la semaine, Grandir Dignement a pu participer à un atelier :

« La sensibilisation de l’opinion publique aux principes et pratiques de la justice juvénile.
Comment convaincre de la nécessité des méthodes éducatives et non-privatives de liberté, en vue de la réinsertion des enfants dans l’intérêt de la communauté ? »

Lors de cette intervention, Grandir Dignement a pu présenter ses actions aux cotés de Mme Laurette Lalaharinivo, (responsable des reformes législative-Madagascar), ainsi que le travail mené conjointement avec le gouvernement malgache afin de créer des mesures alternatives à la détention des mineurs.

image CMJJ TDH 1 image CMJJ TDH 3 photo congres mondial de la justice juvenile

 

Le 10 décembre 2014, Grandir Dignement a été invitée par le  collectif AEDE (Agir ensemble pour les droits de l’enfant) à débattre autour des propositions de son rapport sur les droits de l’enfant en France.
Cette journée est à l’initiative de l’association DEI ( Défense des enfants international).

A la croisée du 25e anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant et de la journée internationale des Droits de l’Homme, cette journée s’est articulée autour de forum/débat sur des thématiques liées aux droits de l’enfant permettant à chaque association de se présenter et de parler de ses actions.

Le samedi 6 décembre 2014,Grandir Dignement a participé à la journée annuelle Prison/Justice organisée par l’association GENEPI (Groupement Etudiant National d’Enseignement aux Personnes Incarcérées).
Lors de cette journée, Grandir Dignement a présenté un atelier/conférence d’1h30.
WP_20141206_001[1]
Nous avons d’abord évoqué les conditions de vies des mineurs incarcérés à Madagascar avant d’expliquer plus en détail les actions de Grandir Dignement.
Puis nous avons présenté plus longuement le contexte juridique et pénitentiaire dans lequel évolue les mineurs en conflit avec la loi à Madagascar, en terminant sur un temps de questions/réponses portant sur le travail de Grandir Dignement, sur les spécificités du contexte malgache et sur les mineurs incarcérés en général.
Grandir Dignement souhaite remercier vivement le GENEPI pour son invitation à cette journée.

Le vendredi 28 novembre 2014, Grandir Dignement a participé au forum d’information sur la solidarité internationale organisé par l’association l’ESCALE.
Durant cette journée, de jeunes étudiants avaient accès à différents stands pour rencontrer des associations locales et internationales.

L'escale

L’Escale est une association fondée au sein du Lycée Félix Mayer à  CREUTZWALD en Moselle, afin d’y fédérer toutes les actions en faveur de la solidarité internationale.
Son objectif est double : sensibiliser les jeunes lycéens à la solidarité internationale pour en faire une des priorités  de l’éducation à la citoyenneté et accompagner des projets précis et négociés avec nos ONG partenaires.
Dans ce cadre,  un grand forum d’information est organisé chaque année, à destination des élèves du lycée, avec la participation d’associations locales et d’ONG.

Sensibilisation

Grandir Dignement souhaite remercier l’association l’ESCALE  pour son soutien financier et pour l’invitation à cette journée très intéressante durant laquelle nous avons eu la chance d’échanger avec les jeunes du lycée et de leur présenter nos actions et nos projets.

Le groupe de musique DANAKIL est officiellement le parrain de Grandir Dignement depuis le 25 novembre 2014 !
Avec des textes, entre poésie consciente et engagement citoyen, Danakil traverse les années et les frontières depuis les années 2000.

Porteur d’un message de paix et d’éveil collectif, la musique de Danakil nous transporte autour du monde et embarque maintenant des millions d’enfants incarcérés avec eux.

C’est un bonheur pour ces jeunes en prison et pour toute l’équipe de Grandir Dignement d’être représenté par ce groupe qui mêle talent et humilité.

danakil1

Pour ceux qui ne connaitraient pas encore les chansons de Danakil, voici un bref historique (source France Inter):

« Danakil est un groupe de musique reggae, né en 2000 sur les bancs du lycée « Louis de Broglie » de Marly-le-Roi (78) où étudiait alors une bande de copains, musiciens à leurs heures. Le nom Danakil provient d’un désert en Éthiopie.
Leur premier album auto-produit, nommé Microclimat, sortira le 28 avril 2006 sur le label Essembe Prod, et sera distribué par Believe Digital. Le succès de ce premier opus amène le groupe à s’investir plus sérieusement dans l’aventure…

Danakil sort en 2008 son deuxième album, intitulé Dialogue de Sourds, avec la participation de Mighty Diamonds, General Levy et Jah Mason.

Début 2009, le groupe reçoit comme distinction le titre de meilleur album reggae français 2008.

La sortie du troisième album est prévue le 18 février 2011, pour la promotion de celui-ci, le groupe n’a pas souhaité user de publicités, annonces radios ou autre et a préféré faire appel à ses fans en créant une street team à travers toute la France pour que dans chaque ville, un bénévole s’occupe de distribuer des flyers, affiches, etc. De plus, le groupe a annoncé que durant la tournée de mars et avril 2011, chaque spectateur se verra offrir un exemplaire édition limitée du nouvel album sur présentation de sa place de concert. L’enregistrement de ce troisième album s’est déroulé entre Paris, Bamako et Kingston.

En mars 2011 le groupe fête ses 10 années d’existence. Le 27 février 2012, Danakil remporte les Victoires du reggae 2012, avec le « Meilleur album reggae français ».  Boudés les médias, leur succès populaire est grandissant et ce paradoxe devient symbole de leur pertinence, et source de leur reconnaissance publique.

Leurs succès se ressent notamment dans les salles et dans la communauté du reggae, avec en 2012 une victoire du reggae pour leur album « échos du temps ».

Débordant de créativité et d’inspiration, ils sortent en février 2014,  leur album « entre les lignes » accompagné d’une tournée de plusieurs mois dans la France entière.

On notera la présence de Natty Jean sur plusieurs titres de l’album, prenant ici toute sa place dans le groupe.
Rencontré à Bamako, ce jeune chanteur africain ramène un peu de son Sénégal avec ses textes en francais mais aussi en wolof ! Avec Balik, le chanteur des Danakil, ils forment un  duo complice et explosif !

Malgré le succès, les Zénith et les Olympia qui font à chaque fois salle comble, les Danakil gardent toute leur simplicité.

Sur scène ou sur la route, le groupe préserve son identité et ses valeurs, et favorise à travers leur musique, les échanges intergénérationnels, culturels et tout simplement humains.

Pour toutes ces raisons, nous sommes heureux de compter à présent parmi nous toute l’équipe des Danakil, avec qui nous partageons les mêmes valeurs d’humanisme et de solidarité !

 

Paroles extraites de la chanson « les pages se tournent »

« Je ne suis pas fou, je ne suis pas un menteur
Juste un être qui comme vous rêve de voir son peuple a la hauteur
Je ne sais pas vous, mais parfois dans mes heures sombres j’ai peur
De laisser m’échapper une vie que j’aime avec ardeur
A se demander laquelle de nos vie ivresses
Pourrait égaler la valeur du temps qu’il nous reste
Quel geste faut-il préférer quand les murs se dressent
Briser ou modifier, question de sagesse »

danakil

GRANDIR DIGNEMENT souhaite remercier tous les membres du groupe  pour leur disponibilité et leur engagement auprès de GRANDIR DIGNEMENT.