Maison Centrale Antanimora – Antananarivo

Grandir Dignement
 
Entre novembre 2013 et novembre 2014, Grandir Dignement a mené un état des lieux à l’échelle nationale afin de recenser le nombre de mineurs incarcérés mais aussi pour avoir une vision précise et détaillée des conditions d’incarcération de ces mineurs dans les différentes maison pénitentiaires de l’île.
Au total, 40 établissements ont été traités dans cet état des lieux :  30 visités par nos soins (dont 4 où nous intervenons quotidiennement) et 10 dont nous avons recueilli les informations par des associations partenaires.

etat des lieux

Ci-dessous, un Power Point de restitution des points essentiels de cet état des lieux.

Restitution de l_Etat des lieux pour Su00E9minaire [Enregistrement automatique]

L’antenne de l’association France Volontaires Madagascar est fière de vous inviter au spectacle de lancement de la Journée du Volontariat Français 2014.
Interprété par la Cie Art D’tenu, Le songe de Misa est le fruit du beau projet de l’association partenaire Grandir dignement qui travaille dans les centres de détention pour mineurs de Madagascar. Les jeunes comédiens amateurs de la prison d’Antanimora vous raconteront en théâtre, musique et danse, leur vision de l’avenir de la Grande Île à la lumière du passé et sous le ciel du présent.

antanimora

Il a 16 ans. Il est en détention. Peu nous importe ce qu’il a commis, c’est avant tout un enfant…Ce vendredi 03 octobre, les portes s’ouvriront. Sûrement qu’il respirera une belle et grande bouffée d’air frais pour goûter cette courte liberté. Le bus l’attend; lui et ses compagnons. De la prison à l’IFM; de la détention à l’art de la scène. Sur le passage du bus, les passants croiront entendre 1 000 voix s’échapper. En réalité, ce seront simplement 30 jeunes, chantant à pleins poumons leurs joies, leurs espérances et leurs révoltes.
Le bus arrive. Son cœur battra fort. Il montera sur scène pour vous offrir un spectacle, lui qui vit « dedans » à vous « gens de dehors ». Peut-être que le spectacle ne sera pas parfait mais…tout au moins…il sera libre et réalisé par des enfants pleinement debout et citoyens.

Merci à tous ceux qui seront présents ce vendredi !

Pour l’association Grandir Dignement le plus important est d’être avec les jeunes dans les moments de fêtes où leurs familles ne sont pas auprès d’eux.

Nous avons débuté la journée du 25 décembre par de la danse et de la musique car c’est l’une des activités préférés des jeunes, d’autres jeunes ont choisi de mettre plus de décorations pour que l’esprit de fête se ressente davantage. Les éducateurs, de notre coté, nous avons fait la préparation du grand repas festif et de la grande kermesse de l’après midi.
La préparation faite nous avons servi un bon repas composé de riz avec du poulet, du jus naturel et un gâteau à la crème en dessert. Nous avons commencé le repas par un chant de noël…
Nous avons ensuite entamé l’après-midi par la projection d’un film sur le thème de la nativité car les jeunes sont pour la quasi-totalité croyants et avaient plaisir, en cette fête de Noël, à célébrer l’histoire de la nativité.
Pendant ce temps, les éducateurs et les chefs de groupe ont préparé les matériaux et les lots avant de lancer une grande kermesse. Divers stands ont été mis en place avec divers jeux : course, brouette humaine, course de remplissage de bouteilles, lancé de balle pour détruire des pyramides en boite de fer, course avec une cuillère à la bouche, jeux de devinette ou encore lancé de dé. C’était avec beaucoup de joie que les jeunes recevaient les lots tirés au sort après avoir gagné sur les différents stands de jeux : bonbons, légumes, riz, biscuits, brosses à dent, stylos, t-shirt et caleçons.

Tout au long de la journée la musique a rythmé les activités ce qui a créé une ambiance festive et de joie.
Pour clore cette journée, l’association a offert des cadeaux à tous les jeunes : T-shirt, caleçon et un cornet de bonbons.

 

C’est avec quelques semaines de retard que nous reprenons le clavier. La fin d’année a été intense. Et entre la clôture des activités 2012/2013 et le lancement des prochaines actions, nombreuses, à réaliser, le blog a été bien silencieux ces derniers temps.
Cependant, « mieux vaut tard que jamais ». Ainsi, les prochains articles vous permettront de vivre les principaux événements qui ont eu lieu. Commençons par le commencement c’est-à-dire par cette merveilleuse journée du 12 Juin 2013 où 30 jeunes en détention ont pu réaliser un spectacle sous les yeux de plus de 400 spectateurs !

Bonjour,

J’ai la joie de vous inviter à un événement exceptionnel le Mercredi 12 juin à 14h (Espace DERA). Trente jeunes des Établissements Pénitentiaires de la Maison Centrale Antanimora et du Centre de Rééducation Mandrosoa réaliseront un spectacle sur le thème des rêves après la détention!
Lundi 29 avril, le nouveau bâtiment de la Maison Centrale Antanimora a été inauguré en présence de l’Ambassade de France, du Comité Internationale de la Croix-Rouge, du Ministère de la Justice et de l’Administration Pénitentiaire.
Pour l’anecdote : Alors que la responsable des programmes et le responsable technique (Hélène et David Muller) faisaient une visite de contrôle, sur un temps de midi où la télévision était allumée ; nous avons remarqué un grand rassemblement de jeunes non pas devant cette télé mais un peu plus en arrière. Lire la suite
Vacances, sapin et fêtes de Noël étant bel et bien finit, l’équipe de Grandir Dignement revient sur cette période si spéciale qu’est le mois de décembre.
Spécial car, durant ce mois-là, une volonté bien particulière anime responsables, éducateurs malgaches et volontaires français: Celle d’offrir à tous les jeunes des centres pénitentiaires où nous travaillons un vrai temps de joie, de fête et surtout de partage. Lire la suite
Tant attendu que ce soit par les jeunes ou par l’équipe de Grandir Dignement, le programme alimentaire vient de démarrer! Grâce à notre collaboration avec le PAM (programme alimentaire mondial) et RTM (Regio Terzio Mondo),  les jeunes de la Maison Centrale Antanimora bénéficient désormais d’une alimentation saine et équilibré.
Deux distributions sont organisées. Le matin, les jeunes reçoivent 100g de CSB (farine enrichie) et le midi leur repas est composé de Lire la suite
Depuis Janvier 2012, l’équipe de Grandir Dignement est désormais présente 6jours/7 c’est-à-dire du lundi au vendredi toute la journée ainsi que le samedi après-midi au sein du quartier des mineurs de la Maison Centrale Antanimora. Après avoir pris ses repères, les éducateurs ont commencé à mettre en place des entretiens d’accueil pour chaque nouveau jeune arrivant afin de réaliser une fiche individuelle de suivi. A ce jour, ces fiches sont mises à jour et les 100 mineurs détenus ont ainsi été écouté par nos éducateurs.
Dès lors, une réflexion s’est engagée afin de réfléchir au type d’accompagnement que nous pourrions proposée aux jeunes. Pour nous, quelques principes d’actions à respecter :
           – Collaborer avec l’Administration Pénitentiaire et les autres associations afin de ne pas faire de doublons
        –   Un principe de « libre adhésion » c’est-à-dire respecter la liberté du jeune détenu. A savoir, ne pas forcer une personne à être accompagnée par nos éducateurs.
         –  Donner un minimum d’accompagnement à chaque jeune et proposer un accompagnement renforcé pour les jeunes détenus en souffrances.
 Grâce aux fruits de la réflexion, Grandir Dignement est actuellement en train de mettre en place une sorte de « parcours type » de suivi. Ainsi, l’objectif est actuellement de proposer à TOUS :
                           – Un entretien à l’arrivée du jeune (ou le lendemain de son incarcération)
                           – Un entretien 15 jours après l’arrivée du jeune
                           – Un entretien avant chaque passage au tribunal
                          – Un entretien après chaque passage au tribunal
                        –    Un entretien juste avant la libération du jeune
Et, pour les jeunes qui le désirent spontanément ou ceux que nous repérons en difficultés (souffrances, violences etc…)
                         –  Des entretiens réguliers par un éducateur référent
Ce « parcours type » est pour nous un début. A savoir, qu’à terme, l’idée est d’accompagner les jeunes qui le désirent au tribunal, travailler avec les juges des enfants et avec les familles ou encore proposer une orientation post- carcéral… Beaucoup de travail en perspective qui va être mis en œuvre notamment grâce à l’arrivée de Mlle Meuline Hoarau, qui remplira la fonction de responsable du programme Grandir Dignement au quartier des mineurs de la Maison Centrale Antanimora.

Samedi 24 décembre, 8h00: chaleur, embouteillage, effervescence dans toute Tana…et pour l’équipe Grandir Dignement, Direction la Maison Centrale- quartier des mineurs où nous attendent 92 jeunes pour fêter Noël. Les deux voitures sont pleines à craquer: colis pour les jeunes, lecteur DVD/télévision, matériel de sonorisation et en prime, un gros gâteau à la crème. Sans oublier les cuisinières bénévoles venues nous aider!

9h20: Arrivée à la prison. Les jeunes sont déjà très impatients. Les tables/chaises loués pour l’occasion ne tardent pas à être livrés. Jeunes et adultes s’organisent. Sur l’équipe de Grandir Dignement, seul François, Florian (volontaires) et les responsables des programmes sont censés travailler. Mais Tafita (éducateur) et 2 éducateurs de nuits viennent bénévolement afin de partager ce moment de fête. 
10h30: Dans l’esprit de créer une ambiance festive, nous avions également invité quelques amis. Certains ont été au rendez-vous et c’est donc à plusieurs que nous étions pour fêter avec les jeunes! Merci à eux! 
La fête commence: La musique est à fond (comme l’aime les jeunes malgaches), les jeunes, sans aucune timidité, dansent et chantent avec joie.
12h: Nous débutons le repas.  Tout le monde est répartis dans deux salles. Les jeunes  sont heureux de manger à table, dans des assiettes/couverts propres. Tranquillement assis, ils attendent d’être servis. Les quantités sont très largement suffisantes. Leurs yeux pétillent devant la viande, le jus, le riz de bonne qualité ou encore les achards de légumes (crudités). Au bout de 30 mn, certains jeunes semblent repus mais vaille que vaille tentent de finir leurs assiettes…et bien sûr, ils arriveront. Lorsqu’ils mangent, c’est le silence totale. On attendrait les mouches voler. Mais, une fois les ventres bien remplis, les jeunes se mettent à chanter tous ensemble: chant en canon, regards complices… une harmonie vient poindre le bout se son nez. Rares moments de bonheur pour ces jeunes trop souvent écorchés vifs. 
Ce festin se terminera pour un excellent gâteau à la crème…qui ravira le coeur et le ventre des jeunes comme des adultes.
14h: Le Père Noël débarque et même si la plupart des jeunes sont bien trop grand pour croire à ce « Père Noël », nous sommes heureux de mettre un peu de magie dans ce milieu carcérale. D’ailleurs, tout le monde joue le jeu…Bisous, photos sur les genoux de Père Noël! Certains ados, ont, semblent-ils, rattrapés quelque chose qu’ils n’avaient jamais eu: un bonhomme en rouge, un colis cadeau, un repas « presqu’en famille »!
Dans chaque colis: savon, dentifrice, brosse à dent, maillot+t-shirt+pull, bonbons…
Comme cadeau de groupe: Télévision et…une Playstation. Cela peut paraître contre-éducatif d’offrir cela mais en même temps…rappelons que ces 100 jeunes vivent dans une cour d’environ 17m/15m!!
15h30-17h30: Film diffusé sur Vidéoprojecteur, danse, et joie!!!

.