Les enfants ont le droit de jouer, et c’est aussi le cas pour les enfants privés de liberté.

Dans les différents lieux d’intervention de Grandir Dignement (quartier mineur de la maison centrale d’Antanimora, Diego et Antalaha, ainsi que dans les centres de rééducation de Mandrosoa et Joffreville, des activités de vacances ont été proposées en collaboration avec l’administration pénitentiaire et Grandir Dignement.

Tout au long du mois d’août, les équipes de Grandir Dignement se sont mobilisées pour proposer différentes activités éducatives et ludiques aux enfants. Entre concours et tournois, les enfants ont pu tester leurs compétences d’adresse et d’agilité autour de tirs au but, lancer de gobelets, etc. Ils ont également pu se tester sur des épreuves sportives, telles que des courses en sacs, bras de fer, football et basket. Un tournoi de jeu vidéo et d’échecs leur a également été proposé ! Pour les plus temps manuels, des activités artistiques leurs ont été proposé, avec des cours de théâtre et de danse. Compétition exige, seuls 2 groupes ont remporté des prix grâce aux points qu’ils ont cumulés lors de toutes les épreuves. Pour les récompenser, un canard et une poule leur ont été offert.

Ce mois a été une belle réussite, malgré quelques courbatures à la fin !

Pour clôturer les activités et débuter une nouvelle année scolaire, un grand repas pour les enfants a été organisé.

Merci aux équipes de Grandir Dignement pour l’organisation de ces animations et au soutien de nos partenaires, avec Unicef.

Anecdote : donner en cadeau « des volailles » est à Madagascar très important car cela marque le respect et la récompense, en plus pour les Malagasy, il n’y a rien de mieux que la volaille et un bon repas pour célébrer une victoire !