En 2019, Grandir Dignement a mené des actions au sein de la Maison d’arrêt de Fleury-Mérogis, le plus grand établissement pénitentiaire d’Europe où se trouve le quartier mineur le plus important de France. Cet été, en juillet, l’association a à nouveau eu l’occasion de mettre en place des activités auprès des filles incarcérées au centre de jeunes détenus. Lors de 8 demi-journées, jeux, quizz, débats, ateliers d’écriture, création d’affiches mais aussi témoignage d’un professionnel de la solidarité international ont permis d’aborder de nombreux thèmes !

Afin de favoriser la construction d’une société plus juste, solidaire et durable, il est primordial d’inciter chaque citoyen et particulièrement chaque jeune à s’informer et agir individuellement et collectivement pour le changement. Ainsi, les droits de l’enfant, la solidarité, l’engagement ou encore la lutte contre les inégalités et discriminations sont des sujets qui ont nourri les échanges de ces quelques jours.

Dynamiques, curieuses et très investies, les bénéficiaires des activités ont pu s’exprimer et se positionner sur ces sujets en échangeant avec les équipes de Grandir Dignement, la protection judiciaire de la jeunesse et l’administration pénitentiaire.

« Aujourd’hui, je repars plus tolérante »
Mineure détenue à la Maison d’arrêt de Fleury-Mérogis.

Un grand merci aux jeunes, à la protection judiciaire de la jeunesse, à l’administration pénitentiaire ainsi qu’au FONJEP et à l’Union européenne qui ont rendu possibles ces rencontres.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × 2 =