Date Dès que possible

Poste : Chef de service

Statut : CDI (période d’essai : 2 mois renouvelable)

Lieu de travail principal : Poste basé à Nancy avec des déplacements hebdomadaires à Metz et Epinal (mensuels)    

Sous la responsabilité hiérarchique directe de : Siège de Grandir Dignement (situé à Strasbourg)

Sous la responsabilité directe du Siège de Grandir Dignement, vous avez la charge d’encadrer les équipes (salariés, volontaires, bénévoles), de coordonner les actions engagées auprès des jeunes accompagnés et d’assurer les relations partenariales.

Lire la suite

Nous recherchons 2 volontaires en Île-de-France (bureau à Paris mais déplacement en région, notamment à Fleury-Mérogis – 91) :

Le/la volontaire interviendra en soutien aux activités suivantes :

VOLET 1 : Éducation au développement et à la solidarité auprès des enfants incarcérés en Île-de-France

Votre rôle sera de participer aux animations au sein des quartiers mineurs (filles et garçons) et d’animer l’équipe des bénévoles intervenants en milieu carcéral.

➔ Participer à l’identification des bénévoles
➔ Préparer les plannings d’interventions
➔ Aider à l’organisation matérielle et logistique des animations carcérales
➔ Participer aux animations prévues
➔ Assurer le lien entre l’association, l’Administration Pénitentiaire et la Protection Judiciaire de la Jeunesse (soutenu par la Direction de l’association)
➔ Co-animer les réunions mensuelles de l’équipe bénévole
➔ Aider à l’organisation de temps de formation de l’équipe bénévole (trimestriel)
➔ Rechercher et créer des outils pédagogiques et animations pour les interventions carcérales
➔ Favoriser des animations innovantes
➔ Favoriser la mise en place de projet culturels, d’intervenants exceptionnels etc..

Vous serez en lien direct avec les enfants (13/18 ans) incarcérés en Île-de-France (notamment au quartier des mineurs de Fleury-Mérogis).
Votre qualité relationnelle, votre sens du contact, votre capacité à prendre des initiatives et votre sens des responsabilités seront des atouts !

VOLET 2 : Participer à l’organisation des sensibilisations et des formations initiées par Grandir Dignement

Grandir Dignement mène des sensibilisations et des plaidoyers sur 3 thématiques principales:
– Les enfants confrontés à la justice en France et dans le monde,
– Les inégalités de développement et la solidarité
– Les Droits de l’enfant.

Ces sensibilisations sont notamment adressées à des Volontaires en Service Civique, à la jeunesse, aux étudiants ou au grand public.
Grandir Dignement participe ainsi à de nombreux événements de plaidoyer, des événementiels etc..

Votre rôle sera d’animer l’antenne de Paris en :
➔ Aidant à mettre à jour les outils pédagogiques nécessaires à l’animation des sensibilisations/événementiels
➔ Soutenant l’organisation pratiques des sensibilisations/événementiels
➔ Co-animant les sensibilisations/événementiels
➔ Soutenant la mise en place de projets alliant culture et de sensibilisation

Vous serez amené à animer des sessions et/ou événements face à différents publics.
Votre envie d’être dans le relationnel, de prendre la parole en public sera un atout.
Votre créativité sera sollicitée également afin de construire de nouvelles animations et des outils pédagogiques!

Votre mission se déroulera au sein des locaux de la Fondation Grancher, 119 rue de Lille 75007 Paris.


Durée de la mission de 8 mois. Début dès que possible.

Envoyer un C.V et LM à :

engagement@grandirdignement.org

Préciser en objet « Service civique – pôle carcéral Paris »

Fin Février, Grandir Dignement Niger s’est réunie avec les partenaires de l’ANTD et Swisscontact autour du projet de renforcement de la prise en charge des enfants en conflit avec la loi soutenu par l’UNICEF Niger et l’Agence Française de Développement.

Au programme : trois journées de formation, de brainstorming et de bonne humeur… Tout ceci augure de belles perspectives de collaboration pour cette année 2022, dans 5 régions différentes !  

Ce partenariat national permet de combiner appui psychosocial et insertion professionnelle pour offrir les meilleures chances possibles aux enfants en conflit avec la loi durant leur parcours pénal ,et au-delà, dans le cadre d’un accompagnement post-judiciaire.

Mi-Mars, deux jeunes accompagnés à Dosso ont rencontré leurs chefs d’atelier structure métallique et mécanique ainsi que les travailleurs sociaux qui les accompagneront pendant les 6 prochains mois… Un voyage vers l’insertion !

Les élections c’est en ce moment, et si on parlait des jeunes en conflit avec la loi ?

Actuellement, les Françaises et Français sont appelés aux urnes pour deux élections majeures : présidentielle et législative. Comme souvent, délinquance, violence et insécurité sont des thèmes récurrents des candidat.es… colportant souvent stéréotypes et raccourcis trompeurs. Cette année, Grandir Dignement a souhaité permettre à toutes et tous d’approfondir ses connaissances sur le sujet des jeunes en conflit avec loi !

Les filles sont-elles séparées des femmes dans les prisons françaises ? Quelles sont les différentes alternatives à la détention ? Pour devenir incollable sur cette thématique, quizz et sondages sur les réseaux sociaux ont été organisés ! Des tables rondes ont également été réalisés.

En janvier, nous avons eu le plaisir de compter sur la participation de Karim Mokhtari, directeur de l’association 100 Murs, vice-président de l’association de Carcéropolis et parrain de Grandir Dignement, ainsi que Hélène Muller, directrice et co-fondatrice de Grandir Dignement, sur la différence entre insertion et réinsertion quand on parle des jeunes en conflit avec la loi.

En mars, nous avons organisé la 2ème table ronde sur le thème des alternatives à la détention, avec la participation de représentant de Citoyens et Justice, de l’Alliance des Avocats pour les Droits de l’homme et d’une juge de l’application des peines :

Toujours dans le cadre de ce projet, nous vous proposons via notre Instagram des uchronies pour connaître le programme de chaque candidat.e à l’élection présidentielle française en matière de justice pénale des enfants… Qu’est-ce que propose chaque candidat.e sur la justice pénale des enfants ?

Retrouvez ceci sur notre page Instagram : https://bit.ly/37cYebf

… Après, c’est à vous de faire votre choix et de voter en avril et mai pour les prochains représentants du peuple !

Depuis 2021, Grandir Dignement est actif en Île-de-France auprès et avec les jeunes filles et garçons en détention ! Eh oui… nous sommes désormais chaque semaine à la Maison d’arrêt de Fleury-Mérogis pour mener des activités d’éducation à la citoyenneté et à l’expression.

Le 23 mars, pour célébrer le début des interventions en Île-de-France, Grandir Dignement était au Bar Commun (18ème) pour une soirée ciné-débat sur le thème de la détention des enfants  !

Au programme : Le documentaire “Les enfants maudits” a été projeté puis s’est poursuivi avec des échanges en présence de réalisateur Cyril Denvers, de 3 éducatrices de la protection judiciaire de la jeunesse qui travaillent à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis et de la directrice de Grandir Dignement, Hélène Muller.

Le documentaire retrace l’histoire de lettres de mineurs détenus à la prison de la Petite Roquette à Paris au début du XXème siècle. Il dévoile les conditions particulièrement déshumanisantes et cruelles vécues par les enfants incarcérés. À travers un projet généalogique ayant permis de retrouver les descendants de ces enfants détenus, il met aussi en lumière le parcours de vie

Grâce aux intervenants, nous avons pu comparer les conditions de détention d’hier et d’aujourd’hui et mettre en lumière le travail des éducateurs et éducatrices de la Protection Judiciaire de la Jeunesse. Cyril Denvers a insisté sur son travail avec cette thématique et les moyens mis en place pour réaliser ce documentaire. Hélène Muller, quant à elle a fait un parallèle avec l’international, notamment en lien avec les actions à Madagascar et au Niger.

Nous les remercions toutes et tous pour leur présence et ces précieux échanges ! Un grand merci également au public venu nombreux avec une salle remplie et des questions passionnantes !

Beaucoup de choses ont changé en un siècle pour les enfants en conflit avec la loi, mais il reste encore de nombreux défis pour que la justice des enfants soit toujours plus dédiée à l’éducatif, la remobilisation et l’insertion…

En quelques mots, tout ce qui pourrait amener chaque enfant et jeune à trouver une place positive dans la société !

Secteur : Défense et accompagnement des enfants en conflit avec la loi en République de Madagascar

Date : Entre juin et août 2022. Prévoir formation au départ en amont.

Poste : Responsable Coordination Programme

Lieu de travail principal : Antananarivo

Sous la responsabilité hiérarchique directe de : Responsable National Madagascar

Lire la suite

1. Contexte de la demande

Grandir Dignement est une ONG française à but non lucratif qui intervient auprès des enfants confrontés à la justice. Elle œuvre simultanément en France, à Madagascar et au Niger. Dans ces trois pays d’intervention, à travers des contextes très différents, Grandir Dignement cherche à garantir le respect de la dignité humaine en milieu carcéral et plus généralement durant tout le processus judiciaire. Sa stratégie poursuit trois objectifs complémentaires :

  • Protéger les enfants détenus et les accompagner dans leur réinsertion ;
  • Promouvoir les alternatives à la détention et les dispositifs post-carcéraux ;
  • Appuyer les institutions et mener un plaidoyer en faveur d’une amélioration du traitement et de la perception des enfants en conflit avec la loi.
Lire la suite

Le 2 février 2022, un séminaire en ligne interrégional sur les Mesures et Peines Alternatives à la Détention (MPAD) sur le territoire malagasy s’est tenu entre les délégations d’intervention de Grandir Dignement : Majunga, Diego, Antalaha et Antananarivo, avec le soutien du Ministère de la Justice de Madagascar , de UNICEF Madagascar et de AFD – Agence Française de Développement.

Lire la suite

A Maradi, dans le sud du Niger, un premier projet pilote de poulailler éducatif autofinancé comme une activité génératrice de revenu (AGR) a été implémenté. C’est une première pour l’ONG, qui permettra de répondre à trois des principaux enjeux liés à la détention des mineurs :

Lire la suite

Comment mieux vivre ensemble dans le futur ?

C’est la question sur laquelle se sont penché.e.s les jeunes du quartier mineurs de Fleury-Mérogis (Essonne) en décembre.

Pendant une semaine, plusieurs groupes de jeunes (1 groupe de filles et 2 groupes de garçons) ont réfléchi à certains problèmes et inégalités dans le monde, qui sont autant de freins pour le vivre ensemble.

Grâce à leur imagination, ils et elles ont dessiné des solutions possibles face à ces problèmes.

Lire la suite