La Fondation d’entreprise Harmonie Mutuelle accompagne des projets innovants afin de favoriser l’inclusion sociale des jeunes et plus globalement leur bien-être. Un appel à projets est lancé chaque année, pour promouvoir des projets locaux présentés par des organismes à but non lucratif comme les associations , les collectifs d’usagers.

L’ambition d’Harmonie Mutuelle est de se donner une dimension d’entreprise citoyenne qui traduise son utilité sociale.

Lire la suite

En 2019, Grandir Dignement a mené des actions au sein de la Maison d’arrêt de Fleury-Mérogis, le plus grand établissement pénitentiaire d’Europe où se trouve le quartier mineur le plus important de France. Cet été, en juillet, l’association a à nouveau eu l’occasion de mettre en place des activités auprès des filles incarcérées au centre de jeunes détenus. Lors de 8 demi-journées, jeux, quizz, débats, ateliers d’écriture, création d’affiches mais aussi témoignage d’un professionnel de la solidarité international ont permis d’aborder de nombreux thèmes !

Afin de favoriser la construction d’une société plus juste, solidaire et durable, il est primordial d’inciter chaque citoyen et particulièrement chaque jeune à s’informer et agir individuellement et collectivement pour le changement. Ainsi, les droits de l’enfant, la solidarité, l’engagement ou encore la lutte contre les inégalités et discriminations sont des sujets qui ont nourri les échanges de ces quelques jours.

Dynamiques, curieuses et très investies, les bénéficiaires des activités ont pu s’exprimer et se positionner sur ces sujets en échangeant avec les équipes de Grandir Dignement, la protection judiciaire de la jeunesse et l’administration pénitentiaire.

« Aujourd’hui, je repars plus tolérante »
Mineure détenue à la Maison d’arrêt de Fleury-Mérogis.

Un grand merci aux jeunes, à la protection judiciaire de la jeunesse, à l’administration pénitentiaire ainsi qu’au FONJEP et à l’Union européenne qui ont rendu possibles ces rencontres.

Thématique de la mission : Solidarité

Lieu de travail : Metz (57), Fleury-Mérogis (91)

Durée de la mission : contrat en service civique de 8 mois (30h par semaine)

Contexte

Grandir Dignement est une ONG française créée en 2010 qui intervient auprès des enfants en conflit avec la loi. Elle œuvre simultanément en France, à Madagascar et au Niger. Dans ces trois pays d’intervention, à travers des contextes très différents, Grandir Dignement cherche à garantir le respect de la dignité humaine en milieu carcéral et plus généralement durant tout le processus judiciaire. Ainsi, la mission « Appui à la coordination des actions de Grandir Dignement » s’intègre à un contexte de solidarité internationale sur un thème assez complexe qui mêle des enjeux de justice, d’éducation et du social. La mission permet aux volontaires de découvrir le milieu de la solidarité internationale qui a gagné en complexité au cours des dernières décennies. Les volontaires sur cette mission s’engagent sur une mission qui répond à l’intérêt général du respect des Droits de l’enfant en France et dans le monde, par l’action, la sensibilisation du grand public et le dialogue avec des partenaires très divers.

Contexte spécifique

Depuis 2016, Grandir Dignement est présente auprès des jeunes incarcérés au sein du Quartiers Mineurs de la Maison d’Arrêt de Metz-Queuleu. Grâce à des bénévoles et des services civiques, des activités favorisant l’engagement citoyen et la solidarité sont menées. De plus, l’association organise des sensibilisations adressées à des Volontaires en Service Civique, à la jeunesse, aux étudiants, au grand public, entreprises, etc.

Activités de la mission

Nous recherchons un volontaire en service civique afin d’animer le pôle carcéral et de prendre part aux actions d’éducation à la citoyenneté et la solidarité.

Le ou la volontaire participera au quotidien à la mise en œuvre des projets de l’association.

Ces projets concernent principalement:

– La protection et l’insertion des enfants en détention,

– La promotion des alternatives à la détention des enfants ,

– le plaidoyer/sensibilisation du grand public et des acteurs de l’enfance.

Concrètement, selon son profil et ses motivations, le ou la volontaire pourra participer à la conception des projets de l’association, au suivi de ces projets et aux liens avec les partenaires. La communication étant une dimension importante pour mieux faire connaitre la situation des enfants en conflit avec la loi à travers le monde, le ou la volontaire pourra également participer à la conception d’éléments de communication et à l’organisation d’événementiels (journée des Droits de l’enfants, journée de l’enfant africain etc..). En ce sens, le ou la volontaire sera amené à s’impliquer – en binôme avec des salariés de l’association – dans divers collectifs auxquels Grandir Dignement appartient .

Conditions

– Indemnité Net: 580,62 € et majoration si étudiant boursier ou parents percevant le RSA: + 107,68 €

– 30 heures / semaine

– Lieu de mission: Metz (57)

Pour postuler, envoyez votre CV et lettre de motivation à

Cécile BERTHOD – Responsable des programmes France
Mail : cecile.berthod@grandirdignement.org
Tel : 06 59 77 30 36

Parce que pour les jeunes accompagnés par Grandir Dignement à Madagascar, le mois de juin rime avec célébrations : le mois de l’enfance et la fête de l’indépendance du pays ! À Antananarivo, Diego, Antalaha et Mahajanga, de nombreuses activités collectives ont été proposées afin de sensibiliser les jeunes sur les droits des enfants. Des activités éducatives et culturelles (courses en sacs, tournoi, danse, kermesse, etc.) ont aussi été à l’honneur sur l’ensemble de ces services . Les jeunes ont également pu participer à des concours de danse, slam, dessin, etc…, avec des prix à la clé. Juste avant la Fête de l’Indépendance, ils ont fait une marche promouvant les droits des enfants et ont pu bénéficier de kits alimentaires . Ce mois s’est clôturé de manière symbolique par une grâce présidentielle, libérant des enfants, ou réduisant des peines. Un grand merci à tous nos partenaires pour ce mois qui a été une belle réussite ainsi qu’aux équipes pour leur investissement à chaque instant.

J’ai fait beaucoup de délits mais je ne les regrette pas. Mais je chercherai le bien car je ne reviendrai plus au passé. Car la violence et les menaces sont devenues mon comportement. J’ai commis tous les vols, suis passé par la prison. Et seule Mary’s Meal était une mère. Payant toutes les dépenses au sein de la prison si on voulait appeler ou parler avec nos mères. Nous sommes heureux d’avoir Mary’s Meals pour soutenir notre vie en prison, ne s’égalisant pas au laisser aller où tout se paie même une minute de conversation.
Nous sommes reconnaissants car malgré le confinement rien n’a empêché les agriculteurs. Il y avait aussi les « briquettés » et les savons. Et même si l’éducation et la bible étaient ennuyantes, on gardait la tête haute car les loisirs nous amusaient.

Et, merci Mary’s Meals pour les repas, sans égoïsme ni distinction de handicap. Nous sommes prêts à évoluer dans la sagesse, ne romprons pas nos promesses mais montrerons nos vulnérabilités.

Il ne s’agit pas trop de la sagesse mais des nombreux repas où tout le monde avait sa part. Sans oublier pendant la quarantaine, le poisson et le poulet qu’on faisait semblant d’ignorer qui revenaient tous au quartier mineur.              

Nous adressons nos remerciements à Mary’s Meals et aux éducateurs, Zoky Erick, Zoky Jacquis, sans oublier Zoky Dinot.
Merci, vous êtes géniaux Grandir Dignement.

A l’occasion de la Journée de l’Enfant Africain,  Grandir Dignement a organisé  un événement de sensibilisation dans les maisons d’arrêt de Zinder, Tahoua, Dosso, Maradi, et Niamey le 24 juin 2021. Le thème choisi par le Comité africain d’experts sur les droits et le bien-être de l’enfant pour l’année 2021 est intitulé : « 30 ans après l’adoption de la Charte : accélérons la mise en œuvre de l’agenda 2040 pour une Afrique digne des enfants » 

En référence à l’agenda 2040 pour une Afrique digne des enfants, et en s’appuyant sur les dix aspirations qui la composent, les équipes de GD ont proposé une journée festive aux enfants en détention autour de l’aspiration n° 8 : que les enfants bénéficient d’un système pénal adapté aux enfants. 

En présence des autorités judiciaires et administratives, des partenaires techniques et financiers, des acteurs communautaires et des familles, les enfants ont pu assister à un spectacle au sein des Maisons d’arrêt. Ils ont à leur tour pu présenter leurs activités au public. Contes, théâtre, sketches, marionnettes, chacune de ces activités étaient en lien avec l’aspiration n°8. 

Les enfants ont pu rire et s’amuser, l’objectif d’un temps festif a été réalisé. Nous remercions chaleureusement toute l’équipe de Grandir Dignement Niger pour avoir œuvré à cette journée en apportant réconfort et sourire aux enfants ; tout en assurant un travail de plaidoyer pour les mesures alternatives à la détention. 

Nous remercions également l’Ambassade de France au Niger pour son soutien financier et sa présence lors de l’événement encadré dans les activités du projet PREMID. 

Dans le cadre de la stratégie de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ) pour 2020-2023, Grandir Dignement prend part à la réalisation des objectifs communs à travers le service civique adapté. Dans l’optique de permettre d’étayer la prise en charge des jeunes accompagnés et favoriser leur accès au droit commun, ces travaux s’axent notamment sur les méthodes éducatives centrées sur les besoins du public.  

Dans cette vision, Grandir Dignement a pu rencontrer différents acteurs de la PJJ : M. MANIERE, directeur territorial de la structure en Meurthe-et-Moselle, dans la Meuse et les Vosges, ainsi que Mme ROTH et Mme CAVIGNAUX, respectivement directrice du service de milieu ouvert et d’insertion de Briey et Nancy. Ces rencontres ont permis la formalisation d’un partenariat promouvant les parcours de remobilisation des jeunes. 

Dans le cadre de ses activités, Grandir Dignement intervenait d’ores et déjà en STEMOI (Service Territorial Educatif de Milieu Ouvert) et effectuait des journées de sensibilisation citoyennes auprès des jeunes en lien avec la PJJ. L’association est également en contact avec un certain nombre d’éducateurs de cette structure, qui lui orientent régulièrement des jeunes. Cela permet de compléter les missions respectives et d’assurer un meilleur suivi pour eux. En outre, ce lien de confiance entre les deux structures a été mis en valeur par un financement de la part de la PJJ au bénéfice de Grandir Dignement. 

Date : dès que possible (à partir de juillet 2021)

Lieu de travail : Nancy

Durée hebdo : Temps plein

Sous la responsabilité hiérarchique de :

ü Responsable nationale France

ü Directrice et Sous Directeur

Présentation de l’association :

Grandir Dignement est une association française créée en 2010 qui intervient auprès des enfants et des jeunes majeurs confrontés à la justice. Elle œuvre simultanément en France, à Madagascar et au Niger. Dans ces trois pays d’intervention, à travers des contextes très différents, Grandir Dignement cherche à garantir le respect de la dignité humaine en milieu carcéral et plus généralement durant tout le processus judiciaire. Sa stratégie poursuit trois objectifs complémentaires :

– (1) protéger les enfants privés de liberté et les accompagner dans leur réinsertion ;

– (2) promouvoir les alternatives à la détention et les dispositifs d’insertion

– (3) appuyer les institutions et mener un plaidoyer en faveur d’une amélioration de l’accompagnement et de la perception des jeunes confrontés à la justice.

Grandir Dignement considère que chaque enfant, quel que soit son passé, doit être traité dans le respect de sa dignité humaine et doit pouvoir devenir acteur de sa vie et de la société. Adhérente au réseau Don Bosco Action Sociale, Grandir Dignement s’inspire de la pédagogie salésienne de Jean Bosco. Enfin, l’association accomplit toutes ses actions dans la sobriété et la simplicité.

Contexte spécifique :

A Nancy, Grandir Dignement développe un programme visant à remobiliser et à accompagner les jeunes confrontés à la justice et/ou en extrême vulnérabilité. Concrètement, les objectifs de l’action sont de :

ü Favoriser une dynamique de remobilisation des jeunes par la création d’un espace d’accueil ouvert et inconditionnel ;

ü Encourager l’insertion et l’engagement via le Service Civique Adapté : un dispositif alliant immersions au sein des structures de l’ESS, stages en entreprise, développement humain et accompagnement individuel.

ü Articuler nos actions en complémentarité avec les acteurs et les structures de la PJJ de nancy.

ü Sensibiliser au « Développement Durable » grâce à un jardin en permaculture.

La spécificité du programme est la présence d’ « accompagnateurs volontaires », souhaitant s’engager et découvrir les métiers de la solidarité, aux côtés des jeunes en insertion. Cet accompagnement « entre pairs », professionnel et humain, repose sur le développement de liens de confiance et d’échanges réciproques.

La personne interviendra sur les activités suivantes :

VOLET 1 : En lien avec l’équipe de volontaires : accompagner et soutenir les jeunes vers leur insertion sociale et professionnelle

è Au sein de l’espace d’accueil, organiser les permanences, favoriser la mise en place d’un cadre bienveillant et sécurisant, maintenir la relation avec les nouveaux et anciens jeunes ;

è Participer à l’identification de structures de l’ESS et d’entreprises, garantir le cadre des immersions/stages, accompagner physiquement les jeunes et leurs accompagnateurs sur site ;

è Effectuer le lien avec les partenaires étatiques (PJJ, ASE, missions locales…) et non-étatiques (organiser des événements favorisant la rencontre, effectuer des bilans réguliers…) ;

è Veiller à la pertinence des ateliers collectifs proposés par les volontaires et à leur mise en œuvre (atelier culture & citoyenneté, atelier sport, atelier formation & emploi) ;

è Être le référent de l’accompagnement des jeunes dans toutes leurs démarches administratives, santé, recherche de logement, judiciaires etc.… ;

è Effectuer les divers bilans mensuels avec les jeunes et/ou les partenaires ;

è Soutenir l’encadrant technique en ce qui concerne l’accueil et l’accompagnement des jeunes au sein du jardin d’insertion.

VOLET 2 : Accompagner les accompagnateurs volontaires dans leurs missions et favoriser la justesse de leur positionnement éducatif

è Participer à l’animation des divers temps de réunions : réunion hebdomadaire, préparation des plannings, réunion inter-antenne etc… ;

è Favoriser une démarche participative afin de permettre aux accompagnateurs volontaires d’être pleinement inclus dans les missions de Grandir Dignement ;

è Participer, avec la Responsable nationale au suivi des accompagnateurs volontaires afin de leur permettre de vivre une expérience positive et enrichissante ;

è Participer à l’organisation des temps de formation et d’analyse de la pratique mis en place pour les accompagnateurs volontaires ;

è Se former et sensibiliser l’ensemble de l’équipe à la pédagogie salésienne de Don Bosco. Ce en respect du projet associatif de Grandir Dignement.

VOLET 3 : Participer à la vie associative de Grandir Dignement

è Prendre connaissance et mettre en application le projet associatif de Grandir Dignement ;

è S’ancrer dans la pédagogie salésienne de Don Bosco basée sur la confiance, la responsabilisation et la valorisation des jeunes ;

è Participer aux divers événements de Grandir Dignement ;

è Garantir la tenue des divers documents de suivi éducatif et/ou financier et/ou administratif propre à l’association ;

è Prendre part aux actions de plaidoyers menés par Grandir Dignement.

Compétences/expériences requises

è Diplôme de travail social (DDES- DEME- ASP) ;

è Déplacements courants : permis B requis ;

è Expérience de travail en prévention spécialisée et/ou en milieu ouvert appréciée ;

è Expérience de travail avec des jeunes (13/25 ans) en rupture appréciée ;

è Expérience en milieu associatif appréciée ;

è Expérience d’encadrement et/ou de coordination d’activités et d’équipe appréciée.

Qualités/motivations requises

è Adhésion aux valeurs de l’association et à la pédagogie de Don Bosco ;

è Grand sens de l’engagement, dynamisme et énergie ;

è Adaptabilité, prise de décision, être force de proposition ;

è Envie de s’engager dans un projet alliant « jeunes en projet d’insertion » et « accompagnateurs volontaires »

è Envie de s’investir dans un projet novateur et en cours de consolidation.

Conditions

Ancrée dans la simplicité volontaire, la politique salariale de Grandir Dignement propose un salaire médian auquel s’ajoute des compléments eu égard à la composition familiale et à la nature de l’investissement demandé (prime de disponibilité et/ou responsabilité).

Rémunération BRUTE mensuelle de base : 1.800 €

Diverses primes additionnelles selon situation familiale et responsabilités

Tickets Restaurant pris en charge à 50% pour un total de 220€

Poste en CDD 12 mois reconductible

Pour candidater Envoi LM+ CM à helene@grandirdignement.org et cecile.berthod@grandirdignement.org

Avant le 7 juillet 2021


Programme
: Défense et accompagnement des enfants en conflit avec la loi en République de Madagascar
Date : dès que possible
Lieu de volontariat : Antalaha
Composition du service :

  • Une Coordinatrice Régionale
  • Un animateur logisticien
  • Deux travailleurs sociaux (intra-muros et post carcéral)

Sous la responsabilité hiérarchique directe de : Coordinatrice Régionale de Grandir Dignement

Lire la suite

Programme : Défense et accompagnement des enfants en conflit avec la loi en République de Madagascar
Date : dès que possible
Poste : Assistant.e de Coordination
Lieu de volontariat : Antananarivo
Composition du service :

  • Une responsable nationale
  • Une responsable juridique et plaidoyer
  • Un responsable administratif et financier (et une assistante administratif et logistique)
  • Un coordinateur technique et logistique
  • Un responsable éducatif et pédagogique
  • Une coordinatrice de programmes

Sous la responsabilité hiérarchique directe de : Responsable nationale de Grandir Dignement


Composition du service : – Une responsable nationale
– Une responsable juridique et plaidoyer – Un responsable administratif et financier (et une assistante administratif et logistique) – Un coordinateur technique et logistique – Un responsable éducatif et pédagogique – Une coordinatrice de programmes Sous la responsabilité hiérarchique directe de : Responsable nationale de Grandir Dignement

Lire la suite