Depuis un arrêté ministériel visant sa création en 2014, une plateforme réunissant tous les acteurs étatiques et de la société civile intervenant en milieu carcéral se réunit chaque année. Elle regroupe diverses organisations s’impliquant de près ou de loin auprès des personnes détenues : du début de l’incarcération jusqu’à la réinsertion. Grandir Dignement y est à sa place …

D’abord pensée comme un lieu de rencontre et d’échanges, il est devenu nécessaire que cette plateforme soit le théâtre d’une réelle coordination entre tous ces acteurs qui oeuvrent vers un but commun : la prise en compte et le respect des droits fondamentaux des personnes incarcérées, et leur réinsertion à l’issue de la détention.

Cette année, sous l’impulsion de son comité restreint (regroupant le Directeur de la Réinsertion, l’Association Nigérienne de Défense des Droits de l’Homme (ANDDH), l’ONG Arsfmin, l’ONG Prisonniers Sans Frontières, l’ONG Search for Common Ground et Grandir Dignement), la plateforme a répondu à un appel à projet de l’Ambassade de France au Niger, visant à favoriser la coordination entre la société civile et les acteurs étatiques.

Ce projet d’une durée d’un an initie 5 activités réparties sur l’ensemble du territoire nigérien :

– Une formation bénéficiant à l’ensemble des acteurs oeuvrant en milieu carcéral (une cinquantaine), qui se déroulera à Niamey mais rassemblera des intervenants issus de toutes les régions ;
– Des rencontres bi-mensuelles du comité restreint de la plateforme et deux rencontres bi-annuelles de l’ensemble de la plateforme ;
– Une cartographie nationale actualisée des intervenants en milieu carcéral ;
– La rédaction d’un rapport concernant la détention préventive au Niger ;
– La célébration d’une Journée Nationale des Détenus dans 5 régions (Niamey, Maradi, Tahoua, Zinder et Agadez), qui sera l’occasion de convier les autorités locales à des visites des lieux de détention et également d’organiser des sensibilisations auprès du grand public.

L’équipe de Grandir Dignement est très impliquée dans ce projet et espère une grande réussite, tant en ce qui concerne l’amélioration de la coordination entre les acteurs que de la sensibilisation auprès des autorités et du grand public.