Mahamasina,le 21 novembre 2018 – La Plateforme de la Société Civile pour l’Enfance (PFSCE) a organisé un évènement autour de la Journée Internationale des Droits de l’Enfant. A l’occasion, les associations membres de la PFSCE, dont fait partie Grandir Dignement, se sont retrouvées au sein d’un village associatif ayant pour thème « Accompagnons les enfants vulnérable dans leur développement », dans le but de continuer à promouvoir les droits des enfants en situation précaire.

Présent les 20 et 21 novembre le long du Stade Mahamasina, Grandir Dignement a pu tenir un stand, communiquer et informer le grand public aux questions relatives à la situation des mineurs en conflit avec la loi. Educateurs, assistantes sociales, responsables, juristes et équipes du bureau se sont relayé pour se retrouver ensemble et sensibiliser sur l’image des Enfants en Conflit avec la Loi.

Parmi les 35 associations présentes, quelques-unes comme Grandir Dignement et l’ONG Zara Aina ont fait le choix de présenter des activités réalisées par les enfants bénéficiaires. Après avoir couru dans toute la ville les semaines précédentes afin d’obtenir les autorisations nécessaires, les jeunes de la troupe de théâtre de la Maison Centrale d’Antanimora ont pu se produire devant une petite centaine de personnes accompagnés des éducateurs et musiciens de Zara Aina : effet sur le public garanti, les jeunes ont même eu des encouragements de la part d’admirateurs et d’admiratrices !

Un atelier a également été organisé dans le but de sensibiliser les médias locaux au rôle qui est le leur dans la promotion des droits des enfants.

Ces deux journées sous le soleil ont été l’occasion de favoriser la collaboration des Organisations de la Société Civile entres elles, d’influencer, de renforcer nos capacités, d’informer le public sur l’existence et la réalité des Mesures et Peines Alternatives à la détention mais aussi de comprendre et combattre les idées reçues quant au droit des mineurs incarcérés sur la grande île.

Merci à nos jeunes d’Antanimora, la PFSCE, à l’Administration Pénitentiaire et à tous les membres de Grandir Dignement et Zara Aina qui ont pu être présents, de prêt ou de loin !