Cette année, la Convention Internationale relative aux Droits de l’Enfant fêtera ses 30 ans. À cette occasion, de nombreuses activités ont été initiées par Grandir Dignement. C’est dans ce cadre que, le 17 juillet 2019 nous avons invité Mme Geneviève Avenard, défenseure des enfants et adjointe au défenseur des droits de la République, à venir nous rencontrer à Nancy.

***

Durant plusieurs semaines, les enfants ; incarcérés dans les maisons d’arrêt de Strasbourg et Metz-Queuleu, ainsi que ceux accueillis au sein du dispositif Service Civique Adapté (SCA) à Nancy ; ont travaillé avec les volontaires de Grandir Dignement sur les droits de l’enfant à l’occasion des 30 ans de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant.

Pour clôturer ces semaines de réflexion, Grandir Dignement a eu l’occasion et l’honneur de recevoir la visite de Geneviève Avenard, défenseure des enfants et adjointe au défenseur des droits de la République, ainsi que Mme Elise Fradet, chargée de mission responsable des questions pénitentiaires, le 17 juillet 2019 lors d’une tribune consacrée à l’écoute, l’expression, le partage d’expériences et de témoignages en lien avec les droits de l’enfant.

Cette journée était divisée en trois parties :

  • Une matinée au cœur de Nancy dans le jardin de permaculture de l’association en présence notamment de représentants de la Protection Judiciaire de la Jeunesse, de la mission locale, du Conseil Départemental, de la métropole du Grand Nancy, des membres de Grandir Dignement et des enfants et jeunes majeurs accueillis au sein de l’association.
    Après une présentation de l’association et de ses activités, puis de Mme Avenard et de son travail, un temps de visite et d’échange a eu lieu dans le jardin, afin de permettre aux invités de poser leurs questions aux membres de l’association, de parcourir l’exposition des photos des activités de Grandir Dignement en France, à Madagascar et au Niger, et de visiter la reproduction d’une cellule de détention construite par les bénévoles.
Geneviève Avenard, défenseure des enfants;  Elise Fradet, chargée de mission responsable des questions pénitentiaires ; Gilles Manginois, président de GD ; Hélène Muller, directrice de GD ; Djamila Allag, responsable Nationale GD France
La reproduction à taille réelle d’une cellule de détention

Puis, 4 enfants et jeunes majeurs accueillis au sein du dispositif e Service Civique Adapté de l’association ainsi qu’une accompagnatrice de l’association ont témoigné de leur parcours. Ils ont ainsi pu exprimer devant la défenseure des enfants leurs difficultés, et les violences parfois subies dans les institutions.
Pour eux, cette occasion de témoigner et d’être écouté était importante, et ils ont tous remercié Mme Avenard d’être venue à leur rencontre.

Suite à ces témoignages, les jeunes ont également énoncé aux visiteurs les recommandations faites par eux et par les enfants incarcérés au quartier mineur de Metz Queuleu sur l’application des droits garantie par la CIDE.

  • Un déjeuner, préparé par les enfants en SCA, partagé avec l’équipe de Grandir Dignement, Geneviève Avenard, Elise Fradet et les jeunes accueillis par l’association.
  • Un après-midi au Centre Pénitentiaire de Metz-Queuleu où Mme Avenard et Mme Fradet ont pu échanger et recueillir la parole des enfants en détention. Ces derniers, répartis en petits groupes de 2 ou 3, ont pu s’entretenir avec la défenseure des enfants pendant une vingtaine de minutes, et lui poser des questions telles que :
    • « Pourquoi on est assez grand pour aller en prison mais pas assez grand pour fumer ? » ;
    • « Pourquoi les peines encourues ne sont pas données en fonction de l’acte commis », (ex. donné par un jeune dealer qui a pris une peine plus lourde qu’une personne condamnée pour tentative d’homicide) ;

Ils ont également pu faire remonter des situations liées à leur vie en prison.

Cet après-midi a permis aux jeunes de se confier en toute sécurité à de Mme Avenard et Mme Fradet, et de se sentir entendus et soutenus par des personnes importantes. Ils les ont remercié de leur venue.

Durant cette journée, l’ensemble des enfants présents ont pu exprimer leurs opinions, leurs vécus et leurs recommandations concernant l’application des droits garantie par la Convention Internationale des Droits de l’Enfant.

Cette rencontre entre Mme Avenard et les enfants accompagnés par l’association est également le point de départ d’une participation à un événement de plus grande ampleur. En effet, la défenseure des enfants a rencontré et entendu cette année 2200 enfants afin de recueillir leur témoignage. Parmi les associations accompagnants ces enfants, 4 ont été retenues, dont Grandir Dignement, afin de participer à une journée de témoignages et d’échange au siège de l’UNESCO à Paris, le 20 novembre, pour la journée des droits de l’enfant.

Plusieurs des enfants accompagnés par Grandir Dignement auront donc l’honneur de participer à cette journée, de faire entendre leur voix et d’émettre des propositions devant plus de 1000 personnes, sur le thème du Droit à la protection contre toute forme de violence.

Une opportunité incroyable, pour laquelle nous remercions Mme Geneviève Avenard ainsi que le reste de l’équipe du défenseur des droits !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × 2 =