Lorsque le projet a débuté au sein du centre Mandrosoa-Anjanamasina, l’objectif général était d’accompagner ce centre afin qu’il soit un réel lieu d’éducation pour les jeunes en très grandes difficultés qui y sont accueillis.

Ainsi, nous avions choisis 3 axes d’action:


1/ Mise en place d’une formation professionnel.
A ce jour cette formation fonctionne bien. La spécialité enseignée est pour l’instant la maçonnerie mais prochainement la menuiserie et le fer vont commencer. Chaque fois qu’un jeune arrive au centre, nous le rencontrons avec le Surveillant Général. Un petit bilan de compétence est effectué. Si cela est possible, nous l’orientons vers l’école primaire ou secondaire (école géré par le centre seul). Sinon, nous lui proposons de faire la formation professionnel. Il est vrai que beaucoup de jeunes déjà âgés (16/17ans) ont quitté l’école il y a très longtemps voire n’y sont jamais allés. Ces jeunes placés ici après de nombreuses années de Rue, se sentent plus attirés par une formation manuelle que par l’enseignement général. Enfin,beaucoup n’auront pas la possibilité de continuer des études après et devront se débrouiller financièrement. Cette formation plaît aux jeunes même si il demeure parfois compliqué de mettre en place une continuité de présence et une rigueur.

2/ Mises en place de sorties et d’animations.
Chaque samedi après-midi, une animation est organisée. Les terrains de volley et basket ont été rénovés. Les jeunes peuvent sortir sur le terrain de foot attenant au centre. Des sorties ont été organisés notamment pour la journée des Droits de l’Enfant et pour un tournoi sportif. Du matériel de musique a été acheté permettant aux jeunes d’écouter de la musique, de danser ou encore d’écouter le journal. Grâce aux micros également achetés, il y a des « karaokés ». Les fêtes de fin d’année ont été agréables. Certains jeunes ont pu participé à une émission de radio qui portait sur les Droits de l’Enfant.

3/ Formation du personnel
Grâce à une bonne collaboration avec la Directrice et le Surveillant Général du centre, nous avons pu mettre en place des réunions hebdomadaires et mensuels. Ces réunions sont l’occasion d’échanger et de discuter sur les décisions éducatives à prendre. Par ailleurs, deux séances de formations ont eu lieu. La première séance fut un temps de parole et débat sur l’éducation. La deuxième séance portait sur le règlement intérieur.

Après 6 mois d’intervention, nous pouvons conclure que, de manière générale, les 3 objectifs prévus ont été atteints.
Certes, il reste encore des améliorations a apporter:
Les spécialités menuiserie et fer sont encore à développer. Par ailleurs, certains jeunes sont encore trop marginalisés pour réussir à participer à cette formation qui demande rigueur et présence continue. Ainsi, nous voulons créer de petits modules formations tels la fabrication de pain ou le tissage de panier. Ces petits modules destinés à ces jeunes en situations extrêmes seraient aussi génératrice de revenus.

Les sorties et échanges avec d’autres structures doivent être augmentés. Nous prévoyons plus d’échanges notamment avec des clubs de sports voisins.
La formation du personnel ne fait que débuter et doit se pérenniser.

Cependant, nous ne pouvons qu’être satisfait de ce projet.