Dès le début du projet, il nous a semblé primordial de travailler en totale collaboration avec le personnel local, que ce soit les brigadiers de l’État ou le personnel embauché par nous-même pour le projet.
L’objectif final étant que au fur et à mesure de l’avancement du projet, notre présence ne soit plus une nécessité fondamentale.

Or, nous avions décidé, fin janvier, de prendre quelques jours de vacances. Il est vrai que la décision de s’absenter pendant un temps relativement long (15 jours) fut compliquée à prendre et que certaines craintes étaient là. Pour autant, après un long briefing et une bonne organisation, c’est avec confiance que nous avions décidé de partir. Nous avons donc laissé la formation professionnel au main du chef d’atelier, les animations à l’animateur et aux salésiens de Don Bosco.


De retour sur le centre, après ces 15 jours d’absence, le constat est plus que positif. Bien sûr, il y a eu quelques points à modifier, beaucoup de paperasses à rattraper et de multiples petits problèmes à résoudre mais l’essentiel y est:
La formation professionnel a très bien fonctionné; certains jeunes ont quitté le centre (fin de placement) une attestation en main, de nouveaux jeunes ont intégré la formation après un entretien d’orientation. Il y ainsi 30 jeunes participant à la formation professionnel et déjà 5 jeunes sur liste d’attente.
Aucune disparition et détérioration ne matériel n’a été constaté.
De belles animations se sont déroulés. Celles ci ont alliées séances vidéos, foot ou encore journée festive (à l’occasion de la St Don Bosco le 31 janvier).
Les salésiens de Don Bosco ont rendu visite aux jeunes environs trois fois par semaine et une personne travaillant chez les salésiens a été volontaire pour venir en renfort tous les jours au centre.

Par ailleurs, il eut aussi quelques belles surprises:
Tout d’abord, et c’est peut être la plus belle surprise, l’accueil des jeunes qui fut très chaleureux. C’est toujours agréable, n’est ce pas, de se sentir accueilli et attendu…
Plus concrètement, les jeunes de la formation professionnel ont fait leur premier vrai chantier (cas pratique): 10 poubelles en briques ont vu le jour au sein du centre. Ce fut une belle surprise car il est vrai que ces petits carrés de briques, une fois peints et cimentés, seront l’occasion de diminuer les déchets qui jonchent encore trop souvent le parterre du centre!
Les jeunes ont également fait quelques petites réparations par-ci par-là!

Bref, c’est avec plaisir que nous sommes revenus de vacances et avec plus de plaisir encore que nous avons retrouvé adultes et jeunes participant à ce projet!