L’appui alimentaire est mis en œuvre grâce à l’ONG Des Villages et Des Hommes avec qui nous collaborons. Outre les distributions alimentaires et dans l’optique des responsabiliser les jeunes, des formations visant l’autonomie alimentaire sont mises en œuvre au sein des 4 établissements pénitentiaires où Grandir Dignement intervient.


Maison Centrale Antanimora

Une assistance alimentaire est mise en œuvre quotidiennement. Ainsi, l’ONG Des Villages et Des Hommes et Grandir Dignement effectuent une distribution alimentaire le matin et le midi. L’Administration Pénitentiaire est en charge du repas du soir. Parallèlement, Grandir Dignement, collabore avec l’Institut des Métiers de la Ville afin de développer un projet de culture hors-sol. Enfin, de manière occasionnelle, des récoltes de denrées alimentaires sont organisées via l’opération les courses du cœur . L’ensemble des jeunes incarcérés, soit 130 jeunes en moyenne, sont bénéficiaires de cet appui.

Centre de rééducation pénitentiaire Mandrosoa

L’administration pénitentiaire tient compte de la particularité des jeunes placés au sein du centre (présence de jeunes enfants non en conflit avec la loi). Les jeunes mangent du riz trois fois par jour. Parallèlement, afin de diversifier les aliments, une formation professionnelle en agriculture et en aviculture a été mise en œuvre. Les ONGs Des Villages et Des Hommes et Grandir Dignement apportent occasionnellement et en fonction des besoins un appui alimentaire. Les jeunes du centre bénéficient également des opérations les courses du cœur . L’ensemble des jeunes incarcérés, soit 100 jeunes en moyenne, sont bénéficiaires de cet appui.

Maison Centrale Diego-Suarez (Région Diana)

Une assistance alimentaire est mise en œuvre quotidiennement. Ainsi, l’ONG Des Villages et Des Hommes et Grandir Dignement effectuent une distribution alimentaire le matin et le midi. L’Administration Pénitentiaire est en charge du repas du soir. Parallèlement, un projet de pépinière a débuté. L’ensemble des jeunes incarcérés, soit 40 jeunes en moyenne, sont bénéficiaires de cet appui.

Centre de rééducation de Joffreville

Grâce à la formation en agriculture, un espace potager a été créé, ainsi les jeunes peuvent subvenir à une grande partie de leurs besoins alimentaires. Les Ongs Des Villages et Des Hommes et Grandir Dignement assurent l’approvisionnement pour les denrées de base (riz, haricots, etc.).