Ce mercredi 20 novembre 2019, le monde entier a célébré les 30 ans de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant.

Au Niger, Grandir Dignement œuvre quotidiennement à la défense et à l’accompagnement des enfants confrontés à la justice et notamment de ceux qui sont incarcérés.

Aussi, en cette célébration du 30 ème anniversaire de la CIDE, nous avons choisi de porter la voix de ceux qui n’ont que trop peu l’occasion de s’exprimer!

Avec le soutien de l’Ambassade de France au Niger, Salam Boureima, un musicien nigérien, s’est rendu pendant deux mois dans les murs de la prison de Niamey pour recueillir en musique les paroles des enfants et créer avec eux deux chansons. Enregistrées dans le quartier des mineurs de la prison, ces deux œuvres musicales sont des témoignages à cœur ouvert de la vie des enfants incarcérés au Niger … 

Vous trouverez en images les traductions en français de ces chansons, chantées en zarma et en hausa. 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 + deux =