Depuis décembre 2017, un artiste de Tamatave se rend tous les samedis au sein de la Maison Centrale de Diego, à Madagascar, afin d’organiser des ateliers de chant et de slam avec les mineurs incarcérés.

Ces derniers sont très impliqués dans l’atelier, qui leur permet de s’exprimer, via l’écriture de textes, qu’ils sont par la suite amenés à chanter. Un équipement sonore est mis à leur disposition afin de les enregistrer : hautparleur, micros, table de mixage et guitare électrique.

L’artiste, présent à chaque séance, conseille d’une part les jeunes dans l’écriture et le chant et d’autre part, les accompagne à la guitare électrique.

L’objectif, d’ici mars 2018 (si les financements le permettront), est de réaliser un enregistrement sur support CD.