Vendredi dernier, nous avons eu une visite vraiment inattendu… bien sûr, c’était une visite prévu (depuis trois jours) mais personne ne s’attendait à cela !
Comme dit, vendredi matin, 6h, tout le monde est sur le « qui vive », et cela depuis deux jours. Nettoyage des extérieurs, des intérieurs, tout doit être nickel… dans quatre heures va arriver une personne très importante…

Petit à petit, des personnes arrivent dans le centre, certains munis d’appareil photo, d’autres de caméras…
Soudain un pick-up noir, avec une sono à réveiller les morts, entre dans le centre sur un air de noël, avec dans son coffre… devinez qui ??? Le père Noël en personne !
Et bien non, fausse alerte, ce n’est pas lui la personne tant attendu, et elle n’arrivera que plus tard…
J’arrête là avec le suspens, en fait il s’agit de Mme Rajoelina, la femme du président de la république Malgache qui fait son entré escorté par une poignée d’officiel.
Et oui, la première Dame malgache est venu visitez les jeunes du centre. Ainsi, après une brève discussion dans le bureau de madame la directrice, voila tout ce petit monde qui commence à visiter le centre. Passage par les dortoirs, puis par notre atelier ou s’active la promo 1 de notre formation professionnelle (dont nous sommes si fier). Puis visite des classes et du poulaillers. Pour finir dans la grande salle (décoré par les jeunes eux mêmes avec notre matériel).
S’en suit une séries de « Kabary » (discours qui n’en finissent plus et dont sont très friand les malgaches).
Une fois ces derniers finis, c’est au tour des jeunes de s’activer pour remercier de cette venu. Chants, danses et « Kabary » multi-linguistique.

Une fois chacun remercié, les jeunes sont sortis un par un et on reçu des mains de Madame la Présidente, un petit lot contenant pour chacun: 6 cahiers, 2 stylos, une règle, une ardoise, et selon l’age, une balle (de basket ou de foot) ou une voiture.
De plus, le centre à reçu des matelas mousse (pour remplacer les matelas en herbes), des ustensiles de cuisines, des médicaments, des couvertures…

Ainsi, samedi après midi, nous sommes arrivés pour l’animation hebdomadaire et  chacun étaient occupé à jouer avec son nouveau jeu… Du coup, nous n’avons pas eu besoin d’animer cette après midi. Merci madame la femme du Président.