1. Contexte de la demande

Grandir Dignement est une ONG française à but non lucratif qui intervient auprès des enfants confrontés à la justice. Elle œuvre simultanément en France, à Madagascar et au Niger. Dans ces trois pays d’intervention, à travers des contextes très différents, Grandir Dignement cherche à garantir le respect de la dignité humaine en milieu carcéral et plus généralement durant tout le processus judiciaire. Sa stratégie poursuit trois objectifs complémentaires :

  • Protéger les enfants détenus et les accompagner dans leur réinsertion ;
  • Promouvoir les alternatives à la détention et les dispositifs post-carcéraux ;
  • Appuyer les institutions et mener un plaidoyer en faveur d’une amélioration du traitement et de la perception des enfants en conflit avec la loi.

Grandir Dignement considère que chaque enfant, quel que soit son passé, doit être traité dans le respect de sa dignité humaine et doit pouvoir devenir acteur de sa vie et de la société. Adhérente au réseau Don Bosco Action Sociale, Grandir Dignement s’inspire de la pédagogie salésienne de Jean Bosco.  L’association accomplit toutes ses actions dans la sobriété et la simplicité.

Par la nature particulière et ciblée de ses actions (l’intervention auprès des enfants confrontés à la justice) et par le recours à des dispositifs d’engagement solidaire (VSI à l’international et Service Civique en France), elle a développé des actions multiples d’intervention directe auprès des bénéficiaires détenteurs de droits (les enfant) et de plaidoyer avec les acteurs institutionnels.

Le développement progressif et continu de l’association l’amène aujourd’hui face à de grands défis, des attentes importantes de la part de nos partenaires, dans le cadre de programmes internationaux soutenus par des bailleurs de premier plan (AFD, UE, UNICEF…). Pour être en mesure de répondre à ces défis et s’inscrire dans des stratégies porteuses de changement, l’organisation doit structurer un siège qui sera en mesure de suivre/soutenir correctement les actions des délégations. Ce changement ne remet pas en cause les valeurs associatives de simplicité et d’engagement, mais il implique un renforcement de son cadre d’intervention, une diversification des profils professionnels et une plus grande adaptation aux enjeux de mécénat actuels.

Ce développement entraîne également des questionnements sur le modèle associatif, sur sa capacité à essaimer, sur son ambition à moyen et long terme pour appliquer son mandat avec plus d’efficacité et plus largement dans le monde.

Cette époque charnière correspondant à un changement d’échelle mérite d’être accompagnée par des experts externes en mesure d’apporter un regard extérieur, neutre et lucide. Dans cet esprit, l’intervention d’un consultant capable de diagnostiquer, échanger avec la direction et proposer des orientations, pourrait aider l’organisation à gravir plus rapidement certaines étapes. L’approche systémique devra toujours être retenue pour permettre une évolution globale et cohérente de l’association, considérant pleinement ses limites et potentiels pour demain.

2. Objet de la mission

La mission de consultance est associée à l’action de l’ONG Grandir Dignement intitulée « Mutation d’une association de portée internationale en une ONG de dimension internationale ». Elle est accompagnée et cofinancée par le Fonds de Renforcement Institutionnel et Organisationnel (FRIO) issu de la plateforme Coordination Sud,

Elle suivra les objectifs et visera les résultats indiqués ci-dessous :

Objectif général :

Favoriser une organisation structurelle permettant à GD de renforcer son rôle d’ acteur de référence de l’accompagnement des politiques publiques relatives à la justice juvénile à l’horizon 2024.

Objectifs spécifiques :

OS1 – Mettre en œuvre un diagnostic organisationnel et institutionnel de GD

OS2- Élaborer une stratégie et un positionnement cohérents avec le changement d’échelle de GD

Résultats attendus :

R1 : Un état des lieux global du fonctionnement actuelle et des perspectives de Grandir Dignement est réalisé de façon participative (évolution des activités de GD depuis sa création, retours des anciennes personnes engagés à GD et du personnel actuel, évolution du contexte & des enjeux, pratiques partenariales, diagnostic du fonctionnement RH/organisationnel, attentes/besoins des partenaires etc.).

R2 : GD affirme un positionnement clair et partagé par l’ensemble des parties prenantes internes et externes

R3 – Une stratégie et un plan d’action opérationnel sont élaboré-e-s.

3. Méthodologie d’intervention

  • Prise de connaissance de l’organisation sur la base d’une transmission de documents structurels par la direction (statuts ; résumé de la gouvernance ; projet associatif ; approche éducative ; état des comptes etc…).
  • Entretiens successifs avec la direction permettant de bien définir les potentialités de l’organisation et s’inscrire dans une continuité avec l’évolution actuelle. Écoute active et prise en compte des réserves/limites de la direction.
  • Rendu de compte-rendu permettant de faire état des échanges, des constats et des pistes à entrevoir.
  • Démarche d’évaluation à mi-parcours et fin de consultance.
  • Conception de documents stratégiques prenant en compte l’ensemble des dimensions d’une organisation (RH ; financier ; structurel ; domaine d’intervention…).
  • Mise en place d’un temps de présentation et d’échange auprès du CA/adhérents de l’adhésion pour dévoiler les pistes d’orientation stratégique, et faculté à répondre aux interrogations/appréhensions des participants.

4. Durée de la mission et modalités financières

– Financement globale de l’action : co-financement du Fonds de Renforcement Institutionnel et Organisationnel (FRIO), issu de la plateforme Coordination Sud (70%) et d’un apport propre de l’ONG (30%).

– Durée de la mission de consultance : 21 jours au total.

– Enveloppe max. disponible pour la réalisation de la mission de consultance : 21 000 euros TTC

5. Profil attendu de la consultance

  • Connaissance de l’évolution historique/stratégique d’ONG ayant des points de similitude avec Grandir Dignement
  • Ayant l’expérience d’accompagnement de structures ONG de petites tailles et/ou intervenant sur une thématique unique
  • Expériences avec des bailleurs tels que AFD,UNICEF, UE etc.
  • Connaissance des ONG œuvrant simultanément en France et à l’international.
  • Connaissances dans le champ de la protection de l’enfance et si possible de la justice des mineurs.
  • Connaissances des moyens/méthodes/pratiques dans la génération de fonds non dédiés par les ONG.
  • Expérience en ONG en expatriation (a minima 2 ans), une mission en lien avec la protection de l’enfance serait un plus.
  • Langue requise : Français (lu, écrit, parlé).
  • Adhésion aux valeurs de l’association Grandir Dignement (incluant la signature de la Politique de sauvegarde de l’enfant et du jeune associative).
  • Méthodologie participative, inclusive et respectueuse de la diversité des personnes consultées.
  • Connaissances et prise en en compte constante des thèmes du genre.

6. Modalités de remise des propositions

La proposition devra inclure a minima :

  • La proposition technique et financière du·de la prestataire
  • Un CV actualisé (limité à 2 pages)
  • Des références (coordonnées d’anciens solliciteurs/clients).
  • 1 exemple de livrable analogue tiré d’une prestation précédente.

NB :

  1. aucun coût non inclus à la proposition financière transmise initialement ne pourra être accepté ultérieurement par Grandir Dignement, ainsi tous les coûts prévus devront être intégrés et mentionnés explicitement dans la proposition financière.
  2. Il est envisageable de déposer une proposition en équipe de consultance dans le sens d’une complémentarité des profils.

La proposition devra être transmise à contact@grandirdignement.org avant le 25/03/2022