L’accès à la formation est un élément clé de la réinsertion des jeunes. Dans chaque établissement pénitentiaire, Grandir Dignement met en œuvre :


Une alphabétisation & remise à niveau

Celle-ci est effectuée par des enseignants. Une pédagogique ludique et ancrée dans le quotidien est privilégiée. Les jeunes apprennent à lire, écrire, compter mais aussi à rédiger des factures, calculer et comparer le prix de leurs achats, rédiger un CV/Lettre de motivation etc. L’important étant de transmettre aux jeunes des connaissances qu’ils seront en mesure de réutiliser.

Des formations professionnelles 

Plusieurs formations professionnelles sont proposées aux jeunes. Celles-ci sont définies en fonction du profil des jeunes incarcérés au sein de l’établissement, de l’espace disponible et des possibilités de débouchés. Actuellement, les formations mises en œuvre sont multiples : maçonnerie, agriculture, aviculture, vannerie, travail du cuir, culture hors-sol, bijouterie, raphia et pépinière. Parallèlement, les jeunes fabriquent eux même leurs savons.

Afin de valoriser les compétences acquises, les jeunes assidus aux formations reçoivent une attestation de formation. Enfin, certains sont accompagnés par Grandir Dignement afin de passer des examens malgaches officiels : CEPE, BEP, CAP… Sur Antananarivo, un partenariat avec l’association ASA permet ainsi aux jeunes qui le souhaitent de participer aux examens officiels.