Dans l’objectif de favoriser la réinsertion des jeunes incarcérés, nos équipes d’éducateurs et de formateurs sont présentes au sein des quartiers des mineurs de Niamey et de Zinder afin de proposer des sessions d’alphabétisation fonctionnelle, ainsi que des formations professionnelles. Les séances d’alphabétisation ont visée à enrichir les formations et les apprentissages sont donc en lien avec celles-ci : vocabulaire approprié, concepts clés … Actuellement, les formations proposées aux jeunes sont couture et mécanique-moto.

Ainsi, deux fois par semaine, des professionnels du domaine, assistés par des détenus majeurs eux-mêmes professionnels, encadrent les jeunes pour assurer leur apprentissage et leur maitrise de la discipline.

Au delà de permettre aux mineurs d’accéder à un apprentissage et de leur offrir un espace d’accomplissement personnel en détention, ce dispositif permet également de promouvoir la réinsertion des détenus majeurs en leur proposant de relancer une forme d’activité professionnelle pendant leur incarcération.

A leur sortie, certains jeunes ont également la possibilité de bénéficier de kits de lancement afin de leur permettre de démarrer leur activité professionnelle de manière sereine, et peuvent bénéficier d’un suivi post-carcéral de la part des travailleurs sociaux afin de les accompagner dans ce nouveau départ.



Légende de la photo : Séance d’alphabétisation fonctionnelle à la Maison d’arrêt de Niamey