En septembre 2020, une nouvelle antenne de l’association Grandir Dignement s’est ouverte à Metz. Des jeunes étant ou ayant été confrontés à la justice effectuent un volontariat en service civique dit adapté : un dispositif de remobilisation alliant insertion socio-professionnelle et engagement citoyen. Ils sont accompagnés dans leurs démarches par des accompagnateurs, eux-mêmes volontaires en service civique ou en stage d’étude. L’idée : créer une relation de confiance de pair à pair ! Le dispositif messin est encadré par Angélique, responsable locale de l’accompagnement socio-professionnelle. Au cœur du quartier de la Patrotte, l’association est accueillie dans les locaux de l’AFEV. Malgré le confinement de l’automne, l’équipe est restée pleinement mobilisée pour accompagner des jeunes très volontaires !

Quelques mois après son ouverture, l’antenne accompagne déjà sept jeunes messins en service civique adapté. L’équipe les accompagne dans leurs diverses démarches administratives, médicales, logement, permis… mais aussi professionnelles : création de CV et lettre de motivation, recherche de formation… Au quotidien, ces jeunes se mobilisent sur des actions de solidarité à travers divers engagements et en lien avec des associations locales.

Trois jeunes en ville pour les maraudes.

Laurène, membre de l’équipe de Grandir Dignement à Metz s’est chargée de recueilli la parole des jeunes et des équipes !

Un jeune en activité au CPN Coquelicots.

La majorité des jeunes présents lors de cette interview confient avoir déjà un projet professionnel à l’esprit : métiers du sport, carrosserie ou encore dans le domaine de la vente.

« Grandir dignement a un grand cœur ! Ils acceptent tout le monde malgré son passé. »

Témoignage d’un jeune accompagné par Grandir Dignement

Ils estiment que Grandir dignement les aide à retrouver les qualités exigées par le monde professionnel : la motivation, la ponctualité et également un certain rythme journalier avec la nécessité de se conformer aux horaires en adaptant leur réveil.

L’accompagnatrice socio-professionnelle Angélique explique que « pour préparer au mieux l’insertion professionnelle des jeunes, l’association Grandir Dignement œuvre avec divers partenaires » : notamment l’AFEV, Metz-Mécènes Solidaires, l’association Aicha, Apsis Emergence, Motris, CPN Coquelicots, Action Froid, La cravate solidaire, ou encore le CMSEA. Au niveau institutionnel, il s’agit du conseil départemental de Moselle, de la PJJ (Protection Judiciaire de la Jeunesse), de la mission locale et de la mission avenir qui y est rattachée .

Trois jeunes et deux accompagnatrices de Grandir dignement au centre-ville de Metz pour effectuer les maraudes.

Les jeunes participent à divers chantiers et actions ! Chaque jeudi après-midi, ces derniers partent en ville pour assurer la livraison de repas aux personnes sans domicile fixe. Un jeune s’exclame « On le fait avec plaisir ! ». Angélique explique : « Une maman du quartier de Bellecroix nous a déjà préparé un couscous et une autre fois du poulet pour la maraude ! C’est un jeune qui a sensibilisé cette maman ».

Création d’un renne en bois par un jeune.

Au jardin collaboratif, CPN Coquelicots, « on a fabriqué des rennes avec des planches de bois que j’ai découpées moi-même à la tronçonneuse ! » explique un des jeunes. Ils ont pu utiliser différents outils afin de les confectionner eux-mêmes.

Les accompagnateurs sont tout autant enthousiastes. Leila, récemment arrivée au sein de l’équipe, déclare : « Ça m’a motivée pour six mois ! Le service civique m’apporte plus humainement. Je préfère cela par rapport à un travail plus classique qui me paraît monotone. »

Pour Cheima, également accompagnatrice, son stage concrétise son projet professionnel d’éducatrice spécialisée.

« On fait de bonnes actions pour les jeunes, c’est gratifiant ! »

Cheima, accompagnatrice chez Grandir Dignement.

En 2020, comme pour tant d’autres associations, le confinement n’a pas été sans conséquences. « Il est compliqué de trouver des partenariats ouverts, notamment avec le Covid, des associations sont fermées ce qui est compréhensible » explique Angélique. Malgré le contexte sanitaire actuel, qui touche tout le monde sans épargner le quotidien des jeunes accompagnés, l’équipe de Grandir Dignement espère travailler avec davantage de partenaires de divers horizons de la solidarité.

Malgré tout, en 2021, les services civiques adaptés ont foi en leur avenir et en leurs projets professionnels et personnels !