En septembre, nous avons été fortement occupé à prendre connaissance avec nos concitoyens malgaches et à cerner les réels besoins éducatifs de ce centre… Beaucoup d’entretiens collectifs et individuels nous ont permis de réellement « faire avec » et non « à la place ».

En effet, nous sommes persuadés que pour qu’un projet fonctionne il faut s’appuyer sur TOUTES les ressources locales et prendre le temps, tranquillement, d’observer et d’écouter!!

Bien entendu cette période d’écoute et de recueil d’informations continuera au quotidien pendant toute la durée du projet!!

Il y a eut aussi la réception des dons reçus de France…