Dix jeunes, cas pénaux et cas sociaux confondus, ont eu le droit de sortir afin de se rendre au centre des salésiens, le centre Notre Dame de Clairvaux… Les jeunes ont pu chanter et faire un magnifique Kabary (discours) évoquant entre autre leur envie de sortir de la misère…. Kabary français, Kabary malgache, de quoi montrer à tous que ces enfants ont un gros potentiel si ont leur donne la chance de s’exprimer!!!!

Ces prestations ont touché le cœur des gens et la petite bande est invité à la cérémonie officielle de la journée des Droits de l’enfant, le 20 novembre, en plein centre de la capitale…
Cette invitation, même si quelques craintes concernant d’éventuelles fugues nous taraudent, est une très belle chose qui aidera à faire évoluer l’image de ces jeunes souvent stigmatisés comme des « enfants malsains, désobéissants ou encore gros délinquants »…