, ,

Des volontaires français en visite à la maison d’arrêt de Niamey

Lundi 5 mars 2018, une visite un peu spéciale s’est déroulée à la maison d’arrêt de Niamey. A 9h du matin, un groupe de volontaires français attendait de pouvoir rentrer dans l’enceinte afin de rencontrer les mineurs incarcérés.

Une visite spéciale, pour une venue spéciale

Une visite s’étant préparée dans le cadre de la venue de Mme Djénéba Touré, Représentante de France Volontaires Burkina Faso/Niger, qui souhaitait découvrir les missions qu’effectuent les volontaires sur le terrain. Parmi eux, six jeunes effectuent un service-civique de longue durée, et trois réalisent leur mission en tant que Volontaire de Solidarité Internationale (VSI), à Niamey même. Laure, est une des VSI et elle souhaitait partager son expérience en tant que Coordinatrice de l’ONG Grandir Dignement. C’est donc avec une grande curiosité que les volontaires l’ont accompagnée pour proposer et participer à des activités avec les mineurs.

Des activités à contre-courant…

Les volontaires ont rencontré Boubacar, accompagnateur social de l’ONG, qui leur a présenté les jeunes garçons de la prison. Pour créer un premier lien, il a nommé des binômes composés d’un volontaire et d’un mineur, pour ensuite aller arroser ensemble le grand potager de la prison, et faire connaissance. Cela a permis de briser les premières barrières avec des sourires et d’échanger quelques mots.

 

Après cela, tout le monde s’est réuni dans la cour principale, où les volontaires ont découvert l’endroit où dormaient les jeunes. Ensuite, les activités dessins et jeux de société ont pu débuter, dans une ambiance chaleureuse et conviviale.

 

… Qui ont satisfait tout le monde

Les jeunes ont beaucoup apprécié cette visite et d’avoir pris part aux activités proposées. Les volontaires, quant à eux, sont ressortis heureux d’avoir pu, pour un moment, échanger avec ces jeunes qui passent leurs journées dans cette prison avec des conditions de vie difficiles. Ils se préparent même à revenir pour organiser de nouvelles activités avec eux.

Le mot de la fin, de Hymed G.

« Marqué par les sourires des enfants qui nous ont reçus, je garde un souvenir mémorable de cette visite à la prison pour mineurs de Niamey. Boubacar, le surveillant de Grandir Dignement, y fait un travail remarquable en organisant des activités pour les jeunes, tout en faisant vraie figure d’autorité face à eux. J’en ai été vraiment impressionné et c’est avec plaisir que j’y retournerai pour passer du temps avec les adolescents. » Hymed G.

Volontaires français présents : Laura, Margaux, Thomas, Chloé, Marion-Ségolène, Hymed, Laure, Thomas, Morgane.

 

Morgane V.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit − 6 =