J’ai fait beaucoup de délits mais je ne les regrette pas. Mais je chercherai le bien car je ne reviendrai plus au passé. Car la violence et les menaces sont devenues mon comportement. J’ai commis tous les vols, suis passé par la prison. Et seule Mary’s Meal était une mère. Payant toutes les dépenses au sein de la prison si on voulait appeler ou parler avec nos mères. Nous sommes heureux d’avoir Mary’s Meals pour soutenir notre vie en prison, ne s’égalisant pas au laisser aller où tout se paie même une minute de conversation.
Nous sommes reconnaissants car malgré le confinement rien n’a empêché les agriculteurs. Il y avait aussi les « briquettés » et les savons. Et même si l’éducation et la bible étaient ennuyantes, on gardait la tête haute car les loisirs nous amusaient.

Et, merci Mary’s Meals pour les repas, sans égoïsme ni distinction de handicap. Nous sommes prêts à évoluer dans la sagesse, ne romprons pas nos promesses mais montrerons nos vulnérabilités.

Il ne s’agit pas trop de la sagesse mais des nombreux repas où tout le monde avait sa part. Sans oublier pendant la quarantaine, le poisson et le poulet qu’on faisait semblant d’ignorer qui revenaient tous au quartier mineur.              

Nous adressons nos remerciements à Mary’s Meals et aux éducateurs, Zoky Erick, Zoky Jacquis, sans oublier Zoky Dinot.
Merci, vous êtes géniaux Grandir Dignement.