L’ensemble des partenaires institutionnels, financiers et techniques de Grandir Dignement ont répondu présent pour célébrer la fin de l’année 2017, seconde année d’intervention de l’association au Niger.

« Inniger labo izey ma tchen di, ga te’ affo » (Que le peuple nigérien se tienne la main pour être uni)

Ces mots raisonnent au rythme des djembés au sein de la prison civile de Niamey en cette matinée du 13 décembre. Ce sont les paroles d’une chanson composée et mise en scène par une partie des jeunes incarcérés, accompagnés par l’animateur socio-culturel de l’ONG Grandir Dignement. Le groupe se produit dans la cours du quartier des mineurs, là même où se déroule le quotidien de ces jeunes détenus tout au long de leur incarcération.

Face à eux un public dense est réuni. L’ensemble des partenaires institutionnels, financiers et techniques de Grandir Dignement ont répondu présent pour célébrer la fin de l’année 2017, seconde année d’intervention de l’ONG au Niger. Citons notamment les représentants de l’Administration Pénitentiaire, des Ministère de la Justice et Ministère de la Population (en charge de la Protection de l’Enfance), de Prisonniers Sans Frontières, de l’Union Européenne, de l’Ambassade de France et de nombreux autres acteurs institutionnels et de la société civile.

Une fois le spectacle musical terminé, deux jeunes prennent la relève pour une démonstration de couture. Bien concentrés sur les machines à coudre, ils sont entourés par leurs formateurs et par l’ensemble des jeunes qui participent à l’atelier couture ; tous portent fièrement des tenus qu’ils ont confectionné eux-mêmes.

Plusieurs ateliers de formation professionnelle sont proposés aux mineurs au cours de leur incarcération avec pour objectif de préparer leur réinsertion et de faire de ce passage par la « case prison » l’opportunité d’un nouveau départ. Dans ce cadre-là, l’ONG Grandir Dignement en partenariat avec le Lions Club de Niamey propose depuis novembre 2017 un atelier « maraîchage », présenté aux invités lors de la visite du potager situé à l’arrière du quartier des mineurs.

Hélène et David Muller, fondateurs de l’ONG en mission à Niamey pour dix jours en représentation du siège, étaient également présents pour l’occasion. Un événement très convivial et l’occasion  de mettre à l’honneur la journée Internationale de Droits de l’Enfant afin de rappeler les raisons de l’engagement de l’ONG.