,

Ete 2011: Nos activités au quartier des mineurs de la prison

Comme nous l’avions annoncé, « Grandir Dignement » a démarré un second programme en faveur des détenus mineurs de la prison Tananarivienne. Ce programme est loin d’être facile tant les besoins sont présents… De confidences en confidences, nous mesurons l’ampleur des besoins et le bout du tunnel n’est pas pour tout de suite !

Cependant, grâce à Tafita, François et Florian, nous avons augmenté notre temps de présence. Nous intervenons maintenant chaque mardi, vendredi et samedi !

Le mardi et vendredi matin sont consacré à l’accueil des nouveaux détenus, au suivi de certains jeunes et à l’écoute –simple mais ô combien importante- de tout jeune désirant nous rencontrer. Au fur et à mesure des mois, nous aimerions orienter les jeunes « bientôt libérés ». Beaucoup d’entres eux n’ont pas de suivi à leur sortie et de nombreux jeunes nous ont faire part d’angoisses liés au « post-carcéral ». Notre association ne peut accompagner tous ces jeunes après leur sortie mais nous pouvons tenter de les orienter vers d’autres associations compétentes dans ce domaine !

Les après-midis sont réservés aux animations. Musique, danse, film ou sport font le bonheur des jeunes. Il faut préciser que lorsque nous rentrons dans le quartier des mineurs, ces derniers hurlent de joie et sautent sur place… Leur dynamisme donne envie ! Les sonos et lecteur musique achetés en juin dernier ont déjà bien servi  car ces jeunes détenus ADORENT danser. Comme l’a déclaré Florian : « Tu mets à peine le CD en route que déjà on se croirait dans une boum ! »

Bref, malgré leurs difficultés, les 80 détenus de la prison ont de l’énergie à revendre. Espérons qu’au fil du temps, cette énergie se transformera en espoir et que l’association arrivera à permettre à tous ces jeunes de… grandi dignement !

Programme d’animations au centre de rééducation pénitencier

A Madagascar, la rentrée scolaire  est prévue le 11 octobre prochain. Cela fait donc de nombreuses semaines sans formations pour tous les jeunes du centre de rééducation… Ainsi, « Grandir Dignement » a dû aménager ces mois de vacances afin d’offrir des temps de détente et de joie à tous les jeunes.

Pour cela, un programme d’animations a été mis en place. Ainsi, lorsque David et moi sommes rentrés de France, nous avons pu découvrir les réalisations de ces dernières semaines : origami, peintures,  bricolage divers et variés… Les jeunes semblaient très heureux des animations effectués et ils nous ont fait découvrir avec joie telle pièce de théâtre ou telle chorégraphie apprise !

Cette période de vacances n’est pas finie. François et Florian ont officiellement commencé leur volontariat pour « Grandir Dignement » et un nouveau cycle d’activités a été mis en place :


 Le matin est réservé au sport : Les sports « habituelles » comme le basket, le rugby, le foot ou encore la pétanque (grande spécialité malgache) se mélangent à certains sports nouveaux : Base-ball, ultimate, tennis-ballon ou encore volley. Florian, bon sportif, nous a donné de belles idées pour faire découvrir aux jeunes de nouvelles activités sportives. Alors que j’écris ces lignes, un « gendarmes/voleurs » (pas mal comme jeux pour des jeunes placés dans un centre pénitencier) est en train de se dérouler. L’après-midi est consacré aux activités manuelles et aux jeux collectifs. La semaine dernière, l’activité « Kabary » a été très prisée par les plus grands. Le « Kabary » est un mot malgache qui signifie « discours » ; Le discours est un élément très important de la culture malgache. Pour chaque occasion (mariage, décès ou simple festivité), quelques personnes doivent faire un discours. Et, faire un « Kabary », cela s’apprend !  En effet, le « Kabary » doit être suffisamment long et surtout répondre à des règles bien précises. Notre éducateur Tafita  a donc initié les jeunes à l’art du « Kabary »…. Cela fut un gros succès et les jeunes en redemandent !

François, le deuxième volontaire, est compétent dans le domaine manuel. Il a  prévu un projet fort sympathique : L’idée est que les jeunes fabriquent eux-mêmes des stands qui serviront ensuite à une grande kermesse. Construction de cible, chamboule-tout ou jeux d’agilité ; les jeunes auront de nombreuses activités manuelles la semaine prochaine. Cela est positif : les jeunes développent leurs compétences manuelles (cela est utile à Madagascar), ils réalisent des choses qui seront concrètement utilisé pour une kermesse et, enfin, la grande kermesse avec remise de lots,  sera une belle manière de clôturer les vacances !

Les jeunes du centre de rééducation sont donc bien occupés et…. Nos jeunes volontaires VIDES également !