,

Quand des mineurs en conflit avec la loi se redressent !

Le Journal Malgache La Vérité  donne la parole aux mineurs en conflit avec la loi et lève le voile sur les pratiques de discrimination et de négligence ayant cours dans le pays. Le quotidien fait également état de l’intervention de Grandir Dignement qui œuvre pour la mise en place de mesures alternatives à la détention.

Des mineurs incarcérés à Madagascar – Projet Izao co-animé par Grandir Dignement

« Victimes de négligence, de discrimination et d’exclusion familiale, voire sociale. Les enfants en conflit avec la loi font souvent face à des problèmes psychologiques, notamment ceux placés sous mandat de dépôt auprès des centres de détention.
La majorité d’entre eux y passent des mois en prison sans être jugés. Une fois sortis, ils ont du mal à réintégrer la société et le monde du travail. Ces mineurs délinquants ont toutefois le droit d’être protégés, entendus et assistés par des défenseurs tout en maintenant le contact avec leurs familles. C’est ce que les centres de rééducation s’efforcent de faire, malgré leurs moyens infimes. D’ailleurs, les juges des enfants jouent aussi le rôle de gardiens des droits des enfants, même ceux en conflit avec la loi. Divers acteurs, dont des associations et organismes internationaux, interviennent également pour s’assurer de la protection de ces mineurs en infractions pénales. Au niveau national, une nouvelle loi 2016-018 vient d’être appliquée, avec des changements qui impactent positivement sur les conditions de détention tout en privilégiant les mesures alternatives. »

Retrouvez la totalité de l’article paru dans La Vérité.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × 2 =