20140422_Ministere_Justice_2
à la une

Rencontre de madame la Ministre de la Justice malgache

Le 13 juillet 2015, Grandir Dignement a obtenu un entretien
avec la Ministre de la Justice malgache

prison

Actualités

Le 24 décembre avec les jeunes incarcérés de Metz-Queuleu

Grandir Dignement a fêté Noël avec les jeunes incarcérés
de Metz-Queuleu : un moment partagé d’échanges,
de convivialité et de respect.

v

Noël ensemble !

Noël auprès des jeunes de Madagascar

Grâce à l'ambassade de France et Des Villages et des
Hommes, Grandir Dignement a organisé des temps
de fête auprès des quatre établissements
pénitentiaires d'intervention. Jeux, kermesses, repas
et bals ont donné le sourires aux mineurs détenus !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Actualités

Clôture de la semaine des Droits de l'Homme avec Art D-tenu

A l'occasion de la clôture de la semaine des Droits de
l'Homme, le centre culturel malgache a accueilli une
jeune fille bénéficiaire des libertés surveillées et la
compagnie Art D-tenu pour interpréter le spectacle
"Le songe de Misa".

1.1 Million

Ce chiffre correspond à l’estimation faite par l’UNICEF selon laquelle plus d’un million d’enfants sont détenus dans le monde.

Ce chiffre correspond à l‘estimation faite par l’UNICEF selon laquelle plus d‘un million d’enfants sont détenus dans le monde. Attention, ce chiffre n‘est qu’une estimation... Cela signifie qu’il ne prend pas en compte tous les enfants détenus non inscrits dans les registres Ce chiffre ne comprend que très rarement ceux qui sont en cours de jugement ! Ce qui signifie que des données restent manquantes... Les Droits de l‘enfant stipulant que "l’enfant ne doit être privé de liberté qu’en dernier recourt" ne sont donc pas entièrement respectés !

GRANDIR DIGNEMENT EST ENGAGÉE DANS LA DÉFENSE DES DROITS DES ENFANTS EN PRISE AVEC LA JUSTICE

À travers le monde, des millions d’enfants sont incarcérés et se retrouvent dans une situation de grande vulnérabilité. Les carences alimentaires, l’absence de soin, l’insalubrité, la surpopulation et le manque d’accès à l’éducation touchent la grande majorité d’entre eux.

Dans certains pays, 90% des enfants en prison sont en attentes de leurs procès, sans avoir les moyens d’assurer leurs défenses. À ces conditions d’incarcération indignes s’ajoutent de nombreux cas de maltraitances et de tortures.

Notons également qu’aujourd’hui, des nouveaux nés voient le jour dans une geôle et que des gouvernements incarcèrent des enfants de moins de 13 ans en dépit du droit international, en allant jusqu’à prononcer des condamnations à la peine de mort.

Injustement, ces enfants sans voix sont mis à l’écart de leurs sociétés et par conséquent, sont souvent rejetés par leurs familles et leurs communautés.

Face à ces constats, les interventions de Grandir Dignement se basent sur la Convention Internationale des Droits de l’Enfant et s’attachent à garantir le respect de leur dignité en milieu carcéral. Quels que soient les actes commis, quels que soient leurs lieux ou leurs modes de vie et quelles que soient leurs origines, ces enfants ont le droit de grandir dignement.

À ce titre, Grandir Dignement intervient en suivant rigoureusement le protocole suivant : le respect, le dialogue et l’accompagnement.

Respect

Promouvoir un système pénitentiaire et législatif plus adapté et respectueux de la dignité humaine des mineurs.

Dialogue

Instaurer un dialogue de confiance et constructif avec les autorités publiques dans l’intérêt des mineurs détenus.

Accompagnement

Mettre en œuvre un accompagnement global du jeune favorisant sa réinsertion sociale et professionnelle.

Actualités

« Le mineur, l’enfant délinquant, n’est pas destiné par la fatalité à entrer ni à demeurer dans la délinquance d’habitude. S’il y tombe, la société a le devoir de – et, en outre elle y a intérêt – l’aider à en sortir. »

Extrait du livre Pas de Quartier ? Délinquance juvénile et justice des mineurs, Pierre Joxe (Ancien Ministre français de l’Intérieur et ancien membre du Conseil constitutionnel), édition Fayard.

Pour que chaque enfant, quels que soient son passé et l’endroit où il vit, puisse grandir dignement.

Hélène et David MullerFondateurs
Hélène Muller

La société renvoie aux jeunes détenus une image négative d’eux-mêmes.

Hélène MullerFondatrice
Kevin Monier

Les murs de la prison ne doivent pas être un rempart au respect de la dignité humaine.

Kevin MonierJuriste