Grandir Dignement est engagée dans plusieurs pays pour une meilleure connaissance, reconnaissance et application des droits de l’Homme et droits de l’Enfant. Spécialisée dans l’accompagnement des mineurs en conflit avec la loi, Grandir Dignement cherche à garantir le respect de la dignité humaine en milieu carcéral, et plus généralement, durant tout le processus judiciaire. À ce titre, l’association accorde beaucoup d’importance à quatre principes : le principe d’humanité, d’indépendance, d’impartialité et de neutralité.

Indépendance et impartialité

Grandir Dignement ne fait aucune distinction de nationalité, d’origine ethnique, de religion, de condition sociale et d’appartenance politique dans ses actions. Basant ses interventions sur le respect des Conventions de Genève et sur la croyance que chaque enfant, quel que soit son passé puisse grandir dignement, l’association tend à garantir la dignité de ces mineurs en conflit avec la loi, trop souvent laissés dans l’ombre.

Faire réagir les pouvoirs publics

Afin de changer les comportements et les attitudes vis-à-vis de la situation des mineurs incarcérés, Grandir Dignement réalise des enquêtes qui donnent lieu à la publication de rapports. Ces documents rendent compte de la situation des enfants « en conflit avec la loi » dans certains pays et permettent ensuite d’informer, de sensibiliser et de faire réagir les gouvernements face à la réalité de la justice pénale des mineurs et de la situation carcérale.

Un logo représentatif de notre vision

Grandir Dignement cherche à porter la parole des sans-voix, enfants traduits en justice et détenus à travers le monde… pour les aider à poursuivre leur propre voie.