Article parut dans le Républicain Lorrain samedi 27 septembre

IMG_20140930_0003

Le Républicain Lorrain évoque les actions menées par Grandir Dignement sur le terrain.

Partenariat avec Coeur et Conscience

Grandir Dignement est désormais en partenariat avec l’association Cœur et Conscience qui a comme objectif premier l’accès à une éducation fondée sur des valeurs humaines universelles, Cœur et Conscience vise à aider les enfants à sortir du cercle de la pauvreté et leur offrir un avenir meilleur.

index

Ce partenariat s’inscrit dans notre démarche d’assistance médicale aux jeunes incarcérés.
En effet, Coeur et Conscience dispose d’un cabinet de soins dentaires et nous accorde la possibilité d’y avoir accès dès que besoin.

 

Merci à eux!

Alphabétisation dans la région Diana

Depuis le début de l’année 2014, en parallèle au lancement des formations professionnelles, Grandir Dignement a permis la scolarisation des jeunes incarcérés.

Chaque semaine les jeunes reçoivent  divers cours dispensés par nos éducateurs ou par des intervenants exterieurs..
Ils ont été organisés par classes de niveaux et peuvent ainsi avoir accès à des programmes adaptés.

10408862_10152461757113150_2885152398796274472_n

Les cours donnés sont : alphabétisation, cours de malgache,  mathématiques et apprentissage des langues étrangères : français et anglais
Pour certains jeunes devant passer un diplôme à l’issue de leur peine, un suivi scolaire a été mis en place afin de préparer au mieux cet examen et d’en assurer la réussite.

10492292_10152461759908150_548497239314004663_n

Il est primordial pour Grandir Dignement que les jeunes aient accès à l’éducation afin de pouvoir continuer leur cursus scolaire sans difficulté après leur incarcération.
Grandir Dignement accorde une place toute particulière à l’éducation des jeunes incarcérés car  l’accès au savoir demeure pour pour eux la meilleure voie vers une réinsertion sociale et professionnelle réussie.

 

,

La mise en place des formations professionnelles dans la région Diana

Depuis février 2014, plusieurs formations professionnelles ont été misent en place dans la région Diana, à savoir:

A la maison centrale de Diego

La formation Vannerie

Les jeunes apprennent à concevoir des paniers de différentes formes et de différentes couleurs, ainsi que le tissage traditionnel de napperons.

 FP vannerie 1908360_10152461761063150_665566514518055671_n 10462776_10152461752693150_7348065267399209598_n

 

 Formation en artisanat malgache à base d’aluminium

Les jeunes ont la possibilité d’apprendre à créer toutes sortes de bijoux à base d’aluminium fondu.
Ils ont ainsi conçu des bracelets, des bagues, des pendentifs …

1613870_717218895009444_2854087609833301923_n 10363631_717219145009419_9061165456147229686_n

Grâce aux formations professionnelles , Grandir Dignement donne l’opportunité à ces jeunes d’apprendre un métier et de pouvoir vendre le fruit de leur travail afin de participer à l’amélioration de leurs conditions de vie et de permettre une autonomie financières des actions menées à la maison centrale.

 Au centre de rééducation de Joffreville

Formation en agriculture

Joffreville 10470903_10152461757348150_2856118846741004554_n

Dans le cadre de leur formation, les jeunes du centre de rééducation ramassent des légumes destinés aux mineurs incarcérés dans les centres pénitentiaires de la région de Diana. Leur travail favorise leur autonomie alimentaire ainsi que l’accès à une source nutritionnelle  biologique et diversifiée.


Formation à la santé et à l’utilisation des plantes médicinales.

Grâce au partenariat de Grandir Dignement avec l‘ONG Jardin du Monde installée à Diego, les jeunes ont accès à une formation sur la santé et à l’utilisation des différentes plantes médicinales.
Une partie du potager est réservée à ces plantes et les jeunes apprennent à en prendre soin.

Jardin du monde leurs enseigne comment créer des pommades et crèmes pour la peau et à connaître les plantes adéquates aux différents types d’infections qui reviennent fréquemment au centre.

jardins-du-monde-200x176 10362818_10154239490025375_2985534062044538697_o

Là encore cette formation permet au jeune une autonomie médicale dans la prise en charge de diverses maladies souvent présente en prison et qui ne nécessitent aucune hospitalisation.

Cela leur permet également d’avoir accès à un savoir traditionnel, ancestral et précieux à leur culture.

 

 

 

Subventionnées par l’UNION EUROPEENNE

logo_europe_1661

 

 

Grande soirée de soutien pour Grandir Dignement à GROSBLIEDERSTROFF – France

Grandir Dignement vous invite le 27 septembre 2014 la 2ème soirée de solidarité avec la jeunesse malgache !

Cette soirée se déroulera à Grosbliederstroff en Moselle.

Des volontaires tout juste revenu de missions, apporteront leurs témoignages sur la situation des enfants incarcérés à Madagascar et sur le travail de Grandir Dignement.

Puis nous partagerons ensemble un grand buffet, avant de swinguer en kilt avec le groupe de rock celtique, les SLINKY BOYS !
Le prix de l’entrée et du repas ainsi que tous les fonds récoltés lors de la soirée seront reversés à Grandir Dignement.

Les places sont limitées, inscrivez-vous vite :

Jean-Marie Muller : 06.12.26.40.67  ou J.J Hauck : 06.11.75.47.17 ou via  info@grandirdignement.org 

 

Affiche-GD-Slinky-Boy-01092

 

Grandir Dignement reçoit le Prix droits de l’homme

 

Le jeudi 12 décembre dernier, Hélène et David Muller, fondateurs de l’association Grandir Dignement ont reçu du ministre délégué aux Affaires européennes et de la présidente de la CNCDH, le prix des droits de l’homme de la République française.
Ce prix, décerné par la commission nationale consultative des droits de l’Homme, récompense des actions et des projets de terrain portant sur la promotion et la protection des droits de l’Homme. Le réseau diplomatique français est associé à l’organisation de ce prix en recueillant et en identifiant les candidatures partout dans le monde.

Comment ?

C’est l’ambassade de France à Madagascar qui a proposé à Grandir Dignement de déposer leur candidature. Pour David, « C’est une fierté pour l’équipe. Et ce prix nous permettra d’être reconnu dans notre mission ». Hélène a hésité à déposer cette candidature, « trouvant cela un peu prétentieux » comme démarche. Mais en la réalisant, elle a pris conscience que cela dépassait maintenant le projet éducatif pour devenir un projet pour les droits humains.

prix_2013

 

« Ce prix est le vôtre et ne fait en définitive que rendre un légitime hommage à votre courage et à votre abnégation. » a exprimé le ministre Thierry Repentin. Dans son discours, il a rappelé aussi l’engagement de la nation française dans la recherche des droits de l’homme en France comme dans le reste du monde. Il a conclu ainsi : « Ces situations qui font la Une ces derniers jours nous rappellent, […], que la protection des droits de tous est encore loin, très loin d’être une réalité. Et ce sont grâce à des actions et à des engagements tels que les vôtres, que nous pouvons chaque jour avoir l’impression de voir progresser les droits et la liberté. Merci pour ce que vous faites. Et vous savez pouvoir compter sur le plein engagement de la République française à vos côtés ! Je terminerai par un second hommage à Nelson Mandela qui disait, le jour de son investiture, qu’« en faisant scintiller notre lumière, nous permettons aux autres d’en faire autant »… Alors merci pour ces lumières que vous faites scintiller dans le monde… vous êtes des exemples pour l’ensemble d’entre nous ! »