Le premier grand chantier: construction d’une maison-lingerie!

Comme vous le savez, un de nos objectifs pour l’année 2010 est la construction d’une lingerie.
En effet, il faut savoir que jusqu’à présent, nos jeunes n’ont aucun endroit pour déposer leurs affaires en sécurité. Déjà que les jeunes accueillis au centre ont souvent vécu à la rue de nombreuses années et qu’ils ne possèdent rien mais en plus, le peu de choses qu’ils ont, ils se le font voler…

Les vols, rackets, pickpocket sont nombreux…et bien sûr, ce sont toujours les plus petits et les plus timides qui en sont les victimes. Tous ces vols entraînent de nombreuses bagarres et règlements de comptes. Par ailleurs, certains en viennent à faire n’importe quoi pour protéger le peu d’affaires qu’ils possèdent. Beaucoup deviennent des « enfants-tortues », des enfants qui par craintes des vols portent toutes leurs affaires sur eux: habits, verre pour boire, cahier ou photos de la famille…
Jusqu’à présent, on ne peut rien donner à ces jeunes sans qu’ils y aient des soucis de vols et de violences.

Pourtant chacun Être a droit à son intimité, chacun a le droit à la protection de ses Biens…


Ainsi, nous avons choisi la construction d’une maison contenant 100 casiers.
Ces casiers seront numérotés et chacun jeune aura le sien dans lequel il pourra déposer ses affaires.
La maison, fermé à clé, sera ouverte en présence d’un adulte une ou deux heures par jour. Lorsque le jeune quitte le centre, le casier est libéré et peut être donné à une jeune arrivant.

Certains se demanderont peut-être pourquoi nous n’avons pas opter pour un système de casier fermé à clé ou avec cadenas: Cela car les jeunes changent sans arrêt. Ils sont de passage, le plus souvent en attendant d’être jugés (jugement auquel ils seront dans 80% des cas jugés libre), et le risque serait que ces jeunes repartent avec la clé du casier… Par ailleurs, ils est difficile dans une administration pénitentiaire de veiller à ce que les 100 clés ou cadenas de casiers ne sortent pas et ne soient pas volés.

Afin que cette action soit ÉDUCATIVE, ce sont bien sûr les jeunes de la formation professionnelle qui construisent cette maison!

C’est la première grande construction effectuée par les jeunes eux-mêmes et cela revêt pour nous et pour nos collaborateurs une importance non négligeable! Dès le début, notre base a été de permettre l’amélioration du centre par les jeunes eux-mêmes. La construction de cette maison-buanderie est un exemple concret que ces jeunes, bien que abîmés par la vie, ont d’immense capacité et sont capables d’être dans, c’est le cas de le dire, la construction.

Création d’équipes de foot officielles

Nous avons déjà évoqué notre collaboration avec un entraîneur de foot qui est venu pendant toutes les vacances…

Cette collaboration se porte au mieux et nous avons franchi une belle étape lundi dernier! En effet, alors que les vacances se terminent, notre entraîneur préféré ne veut pas en rester là! Ainsi, des sélections ont été prochainement effectués. Trois équipes sont  officiellement mis en place: une équipe -13ans, une équipe – 15ans et une autre – 17ans. De même que pour la formation professionnelle, lorsque le jeune partira, il y aura une place de libre pour un nouveau joueur.


Chaque équipe aura 1h30 d’entrainement par semaine et au fur et à mesure des mois, ils pourront participer à des tournois officielles. Déjà, nous venons de payer l’engagement pour un tournoi officielle.

Les Objectifs

  • Proposer aux jeunes une activité sportive les amenant à se dépenser et à se dépasser. Car si on veut éviter les bagarres ou l’ennui, il faut proposer une activité où les jeunes peuvent s’exprimer et se tester. Par ailleurs, comme le savent toutes les personnes travaillant dans le social, le sport est une excellente médiation pour travailler la collectivité (l’esprit d’ équipe), le respect des lois ou encore la maitrise de soi et de ses émotions.
  • Ensuite, le foot peut être un moyen de valorisation pour ces jeunes qui ont le plus souvent une image très négative d’eux-mêmes.
  • J’évoquerai aussi un élément important: L’image du centre. Pour la plupart des malgaches, le centre reste une prison accueillant des « zaza maditra » c’est-a-dire les enfants pas sages, les jeunes délinquants… Ainsi, à Mada, il est courant que des parents disent à leur enfant, pour leur faire peur quand ils désobéissent: « attention, ou tu iras à  Anja! ». Ainsi,un de nos objectifs est aussi de changer l’image du centre. Et, permettre aux jeunes de se mélanger à d’autres à travers des matchs de foot, c’est contribuer à ce changement d’image.

Donc, VIVE LE SPORT et que les meilleurs gagnent…
Nous tenons aussi à remercier vivement la personne (elle se reconnaîtra) qui nous a fait don de maillots de foot à l’effigie de Don Bosco!!

Création d’une commission d’orientation!

Depuis le début de la formation professionnelle, nous avons toujours tenu à nous entretenir avec chaque nouveau jeune afin qu’il choisisse avec raison leur choix de faire cette formation.

Depuis la mise en place de la réforme (voir articles février-mars 2010), nous faisons systématiquement, avec le Surveillant Général, un entretien d’arrivée pour chaque jeune. Cet entretien permet de comprendre un peu l’histoire du jeune, la raison de son arrivée au centre, comment ils se sent et, surtout, ce qu’il veut étudier durant sa présence au centre. Le jeune devait en effet choisir entre agriculture, formation professionnelle menuiserie-maçonnerie et enseignement général.

Il y a du nouveau!

La semaine dernière, à notre grande joie, le personnel du centre a exprimé son envie de faire partie du choix de l’orientation du jeune. Ils ne veulent plus que cette décision vienne de l’extérieure (cad de nous) mais aimeraient participer à ce moment important pour le jeune!
Ainsi, après réflexions avec la Direction, a été crée une commission d’orientation.

Cette commission se réunit tout les mercredis. Elle est formée d’un représentant de chaque filière (David ou Hélène pour la formation professionnelle, un instituteur pour l’enseignement général), d’une personne de la Direction et d’un brigadier. Son but est d’étudier le dossier du jeune, de s’entretenir avec lui et de choisir, en fonction du jeune, de la filière qu’il va étudier.

Nous sommes très satisfaits de cette commission qui constitue pour nous un réel passage de relais!

Merci pour tous vos dons de vêtements de l’été dernier!

Alors qu’en France l’été arrive à grand pas, à Madagascar, le froid et l’hiver pointe le bout de leur nez!
Ici, la température ne cesse de baisser et nous-mêmes européens pourtant habitués au froid, dormons avec au moins 2 couvertures et, en journée, nous ne nous séparons plus d’un bon pull bien chaud!
Trop souvent, les européens imaginent qu’à Mada, il fait chaud toute l’année…Et bien c’est faux! L’hiver existe aussi et attraper des rhumes ou une grippe est courant!

Malheureusement, les jeunes ne disposent pas de beaucoup de moyens pour lutter contre ce froid. Ils se promènent avec leur rare t-shirt troué ou avec 3 short l’un par dessus l’autre, histoire d’avoir un tout petit peu moins froid…
Les jeunes participant à la formation professionnelle sont les plus touché par ce froid puisqu’il travaille dehors et physiquement (construction de la maison).

Mais, grâce à vos 300 kg de vêtements donnés en juillet 2009, nous avons pu offrir à tous ces jeunes un peu de « chaleur ». Tous les vêtements d’été que vous nous aviez donné ont été offert aux jeunes à Noël. (Voir article de décembre/janvier).
Nous avions gardé le reste pour l’hiver.  Ainsi, samedi dernier, ces vêtements chauds ont été donné aux 110 jeunes du centre!
Nous avons organisé une « friperie » 100% malgache:
Sur une grande bâche les vêtements ont été entendues par âge. Chaque jeune, du plus petit au plus grand, ont pu choisir un pull chaud, un pull ou blouson printemps et une écharpe OU bonnet OU chaussettes.
Cela fut tout juste mais vos dons ont suffis à permettre aux 100 jeunes d’avoir trois vêtements adaptés au froid! MERCI!!!!!

Cette action a été un vrai moment de bonheur pour les jeunes comme pour nous. Certains enfants issus de milieu extrêmement pauvre n’avait jamais eu l’occasion d’acheter au marché des habits et ils ont pris  grand plaisir à essayer des dizaines de vêtements avant d’en choisir..1!!
Ce fut l’occasion de les éduquer au vestimentaire. Apprendre aux petits qu’une fermeture éclair ce ferme du bas vers le haut et qu’elle se met devant (et non dans le dos), apprendre aux grands à choisir la bonne taille car ces jeunes ont parfois des difficultés à prendre conscience de leurs corps et il n’est pas rare de voir un jeune de 1m60 vouloir rentrer dans un pull taille 6 ans!!!
Parfois, faute de miroir, nous avons pris une photo d’eux pour qu’ils se voient…

Bref, un beau moment!
MERCI encore!

Nous espérons que votre aide nous permettra de continuer cette action en été et hiver prochain…

Des entraînements de foot officiels pour les jeunes du centre.

Être malade, cela peut -parfois- être utile!!
Et oui, alors que nous devions effectuer quelques radios suite à une petite chute, nous avons rencontré une radiologue très très intéressant…

Ce dernier est, en dehors de son travail de radiologue, entraîneur de foot. Il est responsable d’une équipe très connu à Madagascar dont je ne peux citer le nom ici.
Les raisons qu’ils l’ont poussé à être entraîneur de foot? « c’est par le sport, l’activité physique que j’empêche à ma façon nos jeunes de glisser vers le chemin de la drogue ou de la violence.. »
Cet homme, véritable pédagogue dans l’âme, consacre plus de 6h par semaine à s’occuper de gamins à qu’il enseigne, à travers le foot, des valeurs importantes telles que l’esprit d’équipe, les règles et le dépassement de soi… Beau n’est-ce pas??
Alors que nous sommes confrontés au quotidien à des injustices terribles, cela est un vrai cadeau de rencontrer un homme simple qui spontanément vient en aide à ces concitoyens…

Bref, bien sûr, nous en sommes venus à évoquer notre projet et les jeunes avec lesquels nous travaillons…Et, il a rapidement proposé de devenir l’ entraîneur de foot officielle de nos jeunes. Chose dite, chose faite! Ainsi, durant toutes les vacances, il vient tout les jours ouvrables entre 16h et 17h et ce bénévolement!!
Par ailleurs, il a mis en place un système d’échange entre nos jeunes et ceux qui sont dans son club de foot.

L’entraîneur est très heureux de ces entraînements… Comme la plupart des gens, il fut très étonné devant la gentillesse des jeunes, leurs enthousiasme et également devant les plus petits du centre qui sont âgés de 7 à 12 ans…